Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 04:46

Il y en a qui doutent que cela existe.

Je vous invite sur le blog d'Hopla pour y lire l'article

De l'avenir d'un enfant de 10 ans vu par un beau père responsable.

Vous pourrez y lire la longue lettre d'un beau père, bien sous tous rapports et à qui sans confession le bon dieu certainement serait donné, démonter la vie et la personnalité d'un père et décider de ce que sera l'avenir d'un enfant qui n'est pas le sien.

 


Repost 0
Published by Eric - dans lectures
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 06:03

 

grue-nantesC'est le titre d'un article capté ce matin sur Google Actualité (Lire)
J'étais curieux de voir ce qui se disait ici et là après l'opération commando d'il y a quelques jours de ce père Nantais juché sur sa grue pour crier son droit de voir son fils.
Pas grand chose évidement.
Il aurait de toutes façons pu s'y pendre à sa grue que cela n'aurait strictement rien changé.


Se demander si dans ce pays les droits des pères sont bafoués est au mieux de l'ironie. 
Tous les jours mon bon les droits des pères sont bafoués, ignorés et piétinés.
Mais se contenter de lister toujours les mêmes constats sonnant aussi creux que la tête d'un juge ne fait pas avancer les choses.
.


Il y a aussi ce matin ce remarquable interview de Françoise Dekeuwer-Défossez, doyen honoraire de la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l'université Lille 2  (lire).
Là tout va mieux que mieux et selon cette honorable éminence la loi concernant le droit de garde des enfants est assez équilibrée, même si convient-elle la garde des enfants est confiée dans près de 80% des cas à la mère.

Cherchez l'erreur !
Ceci dit,  au pied de la lettre ce n'est pas faux, il n'y a qu'à relire le volet famille du code civil.

Seulement moi je ne suis qu'un pauvre quidam à qui il faudra expliquer un jour à quoi servent des putains de lois qui ne sont pas appliquées ?


Rien qui ne m'énerve tant  que d'entendre ces gens parler de l'intérêt de l'enfant alors qu'au quotidien c'est bien la dernière chose dont la majorité des juges se préoccupent.

Prenez par exemple l'aliénation parentale|

Ce n'est pas bien et la loi est très claire sur le sujet du respect du à l'autre parent.

Rendez vous alors dans un commissariat de police ou écrivez au JAF pour expliquer que votre ex et le connard de beau père (ou de belle mère) dont a hérité vos enfants passent leur temps à vous dénigrer et vous traîner dans la boue.

Essayez de faire valoir que vos enfants en souffrent, qu'ils ne comprennent pas, qu'ils en font des cauchemars la nuit.

Essayez, c'est marrant ! Façon de parler bien sûr.


L'autorité parentale conjointe ? 

Voilà une belle avancée de la loi. Seulement dans les faits quand madame a décidé que le nouvel homme de sa vie ferait aussi bien l'affaire que vous comme père vous pouvez là encore aller vous plaindre auprès du juge. 

Essayez, c'est toujours aussi marrant.

Je parle en tant que père mais ma remarque s'applique aussi aux mamans confrontées au mêmes situations.


Je m'énerve ce matin en lisant toutes ces conneries mais je ne suis pourtant pas le plus à plaindre; je vois moi mon fils très régulièrement.
Mais le combat pour ce faire est quotidien et je ne vous raconte pas le prix à payer pour exister.

 

Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 05:49

Un billet tous les trois ans ce n'est pas mal non !!

Même l'adresse mail liée à ce compte avait été supprimée.

Il faudrait aussi refaire la peinture et le papier peint, tout ça commence à faire un peu vieillot ...

Alors les pères quoi de neuf ?

Pas grand chose malheureusement, c'est toujours le même bordel sur le front de la justice parentale.

Patience, seulement deux cent ou trois cent ans avant que les choses changent. Avec un peu de chance vous aurez le droit de voir vos arrières petits enfants.

Pour aujourd'hui je vous propose la mise à jour des guides divorce et droits des pères.

En trois ans c'est l'hécatombe des liens. Surtout ceux des associations et des blogs de pères.

Je supprime cette dernière rubrique sur la page droits des pères.
Pas facile de tenir sur le long terme je sais bien. ...

S'il y a des petits nouveaux qu'ils se signalent ...

Guide du droit des pères

Guide du divorce

Repost 0
Published by Eric - dans Accueil-Edito
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 13:07
Fin de blog
Presque ...
Si vous voulez bien rediriger votre souris (le reste aussi ce sera plus pratique) vers
 
J'y doublonne les billets depuis quelques jours et en ai repris certains de ce site.
Le design est en devenir mais le suc est là (!)
 
Le blog papa-action n'a plus de en l'état de raison d'être. 
La cause des pères tout le monde s'en fout et ma cause à moi mon capitaine n'intéresse que moi.
Loin de moi l'idée de cracher dans la soupe ; ce blog (son écriture et la lecture des commentaires) m'a beaucoup aidé à une certaine période et a sans doute participé à ce que je sois encore vivant aujourd'hui.
Vous ne le savez pas mais moi je le sais.
 
Je l'écrivais il y a quelques jours, rien n'a vraiment changé dans ma situation de père. Et comme le faisait remarquer FD j'en ai encore pour .... merci FD :-)
 
Une dernière pensée d'ici à toutes les connes ! A tous les cons aussi bien sûr qui ne sont pas moins nombreux à piétiner et saccager la vie de leurs enfants ou à les utiliser comme instrument de leur vengeance personnelle.
Hommage à tous ces taré(es). J'irai vomir sur vos tombes. Promis, juré et surtout craché.
Il y a de quoi en faire un roman mais je n'ai pas le talent pour.
Donc Exit.
 
Voilà. A plus tard avec Hopla !
Quoi Hopla ? C'est bien Hopla non ?

Quand à Papa-action, peut-être d'autres couleurs et une autre tonalité.
Même à temps partiel je suis papa à temps complet et l'aventure reste entière.
 
Repost 0
Published by Eric - dans Accueil-Edito
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 19:53

C'est l'automne.
La saison des feuilles mortes et des violons languissants.
Si vous préférez le banjo je n'y vois pas d'inconvénient. Ce sera seulement moins languissant c'est tout.
 
Je ne sais pas pourquoi l'autre jour je me suis mis en tête  d'écrire un poème sur l'automne.
Un poème. Tiens donc. Un vrai. Avec des vers à la fin qui tintent joliement à l'oreille.
Cela me prend parfois.
 
Quelque chose dans cet esprit vous voyez :
Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone
Paul Verlaine
Ou ça ...

De la dépouille de nos bois
L'automne avait jonché la terre ;
Le bocage était sans mystère,
Le rossignol était sans voix.
Charles hubert Millevoye
Il y aussi Baudelaire qui démarre la saison dans de bonne dispositions.
Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
 
Sans compter l'inénarable automne malade de Guillaume Apollinaire
Automne malade et adoré
Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé dans les vergers
Pauvre automne ! Meures en blancheur
Et en richesse de neige et fruits mûrs.
Aux lisières lointaines, les cerfs ont bramé
Et que j'aime ô saison, que j'aime tes rumeurs                 
Les fruits tombant, sans qu'on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles qu'on foule,
Un train qui roule
La vie s'écoule...

Guillaume Apollinaire


Bref vous percevez maintenant certainement mieux les chemins que je souhaitais faire prendre à  mon inspiration.
M'étant dit  que les muses se sentiraient sans doute mieux disposées à rimer dehors sur un tapis de feuilles  plutôt qu'enfermées dans un bistrot  je me suis rendu dans un joli parc près de chez moi, plein d'arbres, de feuilles mortes et de jolies couleurs.
Une belle ambiance à pisser du Verlaine au kilomètre je me suis dit. Dans un décor si propice les muses allaient grimper aux troncs !
Je me suis donc installé entre deux magnifiques tas de feuilles pourrissantes sous la frondaison dégarnie d'un vieux châtaigner qu'un vent sifflant soufflant faisait remuer doucement .
J'ai ouvert mon petit carnet Hemingway sur mes genoux, j'ai respiré profondément et le bic en alerte j'ai commencé à regarder les feuilles, puis les branches, puis de nouveau les feuilles, et puis encore une fois les branches, et ... rien.
Pas un sanglot, pas de violon, aucun symptôme de langueur, pas de bocage en vue et et les rossignols sont plutôt rare par ici.
Quand aux froides ténèbres ou aux ouragans dans les roseraies il ne faut pas non plus pousser n'est-ce pas !
Pourquoi pas une tempête dans une verre d'eau pendant qu'on y serait hein ?
 
Certes les muses m'avaient posé un lapin mais j'ai tout de même un peu insisté et je suis resté encore un moment à essayer d'avoir le coeur blessé en regardant les tas de feuilles mortes. Je pensais aux familles, aux branches en deuil, au compost qui était leur destin.
Mais toujours rien.
Pas le moinde signe ou la moindre vibration qui aurait annoncé ne serait-ce qu'un début de ver.
Ce n'est pourtant pas faute de m'être furieusement fouaillé et  fourragé les entrailles ! A la pelleteuse je me la suis gratée l'imagination.
Seulement quand je vois une branche sans feuille, j'ai beau faire et refaire encore je me dis seulement que j'ai devant devant moi une branche sans feuille. Avec des feuilles sans branche c'est pareil.

Bien sûr je n'ai pas écris de poème ce jour là.
Ni les jours suivants d'ailleurs.
Je referai une tentative dans les premiers jours de l'hiver.
Rimes en flocons ça s'appellera.
Pas mal non ?
Repost 0
Published by Eric
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 00:27

Après le décevant sommet à l'ONU sur le réchauffement climatique et avant celui de Copenhague le président Français Sarkobling  à proposé rien moins qu'un nouveau sommet avant celui du G20. A moins que ce ne soit pour après. On finit par s'y perdre.
 
Et alors il fait beau là haut ?
A trop souvent vivre dans les sommets je me demande parfois si nos maitres du monde n'oublient pas qu'il y a un en bas avec de vrais gens vivant sur une vraie planète.
 
L'ivresse des sommets sans doute !
 
J'ironise car en vérité le réchauffement climatique me va très bien.
Je suis par exemple quelqu'un qui considère que la température de l'eau d'une piscine devient acceptable à partir de 30° (l'idéal étant pour moi 37° mais personne n'a encore eu l'idée de me faire plaisir en proposant des bassins remplis de liquide amniotique !)
Vous voyez donc tout le bénéfice que j'ai à tirer de ce phénomène de réchauffement.
Et puis la perspective de voir un jour la mer à Strasbourg baigner le parvis de la cathédrale n'est pas non plus désagréable. Dans ces temps torrides les curés feraient la messe en maillot de bain devant des parterres de fidèles aux seins nus et ... mais j'anticipe peut être un peu.
 
Si ça se trouve ils interdiront le string à l'entrée. Le réchauffement fera tomber les soutanes mais ne déboulonnera pas les goupillons !
 
Ce n'est pas tout ça mais en attendant la banquise fond messieurs, les ours blancs se meurent et les pingouins s'interrogent sur leur reconversion.
Que faire quand on a été si longtemps pingouin ? La question hante déjà la communauté alcidesque et sera cruciale pour les générations à venir.
Saurez vous entendre messieurs cet appel désespéré ? Abandonnerez vous cette espèce à son sort funeste ?
Les pingouins vous regardent messieurs ... Ne les decevez pas.
 
Mais cessons les discours. Place à l'action
Je dois vous dire que j'ai décidé d'agir et que je lance dès tout de suite une grande opération de parrainage de pingouins.
C'est sans prétention mais le coeur y est je vous assure.
Alors c'est très simple. Vous m'envoyez un chèque de 10 euros et je vous fais parvenir par retour de courrier les coordonnées du pingouin dont vous êtes l'heureux parrain. Vous recevrez aussi une photo en haute def pour faire un fond d'écran, une sonnerie téléphone qui sonne en faisant résonner un émouvant je t'aime en pingouin, un pedigree complet ainsi qu'un test HIV négatif. Le test ADN est en option.
Ce n'est certes pas grand chose mais rien qu'avec ce modeste geste vous participez déjà à la lutte contre le réchauffement. Sauver les pingouins, c'est sauver le climat. Et vice et versa forcément quand on y pense.
 
Bon je vais aller faire un tour sur Google images chercher des pingouins à adopter ....
Vous croyez que Madonna m'en prendra un ?
.
Repost 0
Published by Eric - dans humour
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 21:57
Quelqu'un m'a parlé d'une série TV sur la seconde guerre mondiale, Apocalypse.
Pour les nuches qui comme moi n'ont pas la télé on en trouve les deux premiers épisodes sur Youtube.
Ils se présentent par séquence de 10 minutes mais je les ai rassemblé en une playlist à cette adresse.
 
Si vous n'avez pas envie de sortir vous pouvez toujours vous installer ici pour regarder le premier extrait .
Non pas là, ça c'est ma place !
 
Ceci est la véritable histoire de la seconde guerre mondiale.
Pour que les générations se souviennent de l'apocalypse.

 
Eh bien ce n'est pas gagné !
Difficile déjà de se souvenir de ce que l'on a pas vécu et d'en tirer des leçons.
Quand à la génération qui a connu cette période elle disparait progressivement. Derniers témoins, derniers remparts.
 
Cette déclaration d'intention du film est un peu présomptueuse car des documentaires comme celui-ci il doit être possible d'en réaliser encore quelques centaines ! A peu de choses près les mêmes images d'archives qu'on peut monter et scénariser à l'infini selon l'effet recherché.
Prenez trois heures de rush de n'importe quel évènement et demandez ensuite à dix réalisateurs de vous ficeler un truc en dix minutes et vous aurez dix docus totalement différends pouvant tous se prétendre être la véritable histoire de ... ce que vous voulez ou aurez sous la main.
 
La grande question mille fois posée est de savoir si on peut concilier volonté pédagogique et exigences de l'audimat.
La seconde guerre mondiale est un sujet intéressant mais pour se faire une place en prime time il faut  quand même le rendre un peu sexy. Scotcher le téléspectateur à son fauteuil six fois une heure en lui ôtant toute tentation de zapper n'est pas une mince affaire à notre époque.
Les choix d'images et leur agencement, la musique, la voix off qui vous prend le cerveau par la main, les effets spéciaux, les plans choc composent une esthétique et construisent un spectacle qui nous éloignent du sujet, la guerre.
Dire ce qu'elle est ... véritablement.
 
Mais les images le peuvent-elles ?
De la guerre et de ses horreurs on en mange à tous les repas. 
Pour ceux qui la vivent la guerre c'est toujours l'apocalypse et cela nous est rappellé en permanence.
Qu'est-ce que ça change ?
Tout le monde est bien d'accord pour s'accorder accordement que la guerre ce n'est pas bien.
Même ceux qui la font ils le disent c'est dire !
 
Que peut-on encore montrer ou dire de plus sur le sujet de la seconde guerre mondiale qui aurait des vertus pédagogiques que n'auraient pas les milliers de livres et de reportages qui ont déjà été réalisés ?


2 images de Strasbourg prises au film. La place Kleber et la gare.

Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 09:06
Il n'a que ce qu'il mérite moi je dis.
Sa stupidité le rend définitement indigne d'appartenir aux nobles et glorieux combattants de la cellule 34
Beaucoup parmi nous qui ne l'aimaient pas se réjouiront même de son arrestation et demanderont certainement son exclusion du mouvement à la prochaine réunion du bureau exécutif qui sera consacré je vous le rappelle à l'avenir de la lettre anonyme face à la mondialisation galopante.
Utiliser sa propre langue pour coller les timbres des envois est une impardonnable bourde.
L'ADN est notre ennemi. Je le rappellais encore récemment à propos des loups de nez ; attention, ne les laissez pas trainer n'importe où, on peut vous retrouver.
 
Non je n'ai pas bu.
J'évoque seulement le sort de ce pâle corbeau sans ramage qui aimait écrire des lettres de menace aux hommes politiques en joignant à ses missives une balle de 9 mm.
Quelle idée saugrenue tout de même ; des balles sans percuteur, quelle utilité ?
 
...........
 
A propos de la peine de mort.
Je viens de lire l'histoire de cet homme aux états unis, un condamné à mort dont l'exécution a été reportée parceque l'équipe chargée de lui administrer les injections létales par intraveineuse n'a pas réussi à lui trouver une veine exploitable. Le cauchemard aurait durer plus de 2 heures avant que le détenu ne soit renvoyé en cellule avec un sursis d'une semaine.
Condamné en 1984 cela ne fait après tout que ving cinq ans qu'il se lève tous les matins en se disant qu'il ne verra peut-être pas le soleil se coucher ; il n'est pas non plus à quelques jours près !
Pourquoi ne lui brûle t-on pas les testicules à la bougie ? Personne n'y a pensé ? Ce doit être douillet comme sensation non ?
On achève bien les chevaux ou les chiens mais pas les humains.
Pourquoi cet acharnement docteur ?
Si on veut faire souffrir un condamné réintroduisons tout de suite et sans hésiter le supplice de l'écartèlement.
Le final doit être grandiose et les dernières secondes confiner au sublime.
Aujourd'hui on installerait des caméras au dessus de la scène d'éxécution, on inviterait les pipeuls, on interwieverait les chevaux avant qu'ils ne s'élancent, on revendrait les meilleurs morceaux sur Ebay ...
...
Repost 0
Published by Eric - dans Actualité
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 06:19

Bientôt deux ans passés pour ainsi dire que le bel et magnifique hasard du calendrier nous réunit mon fiston et moi pour vivre ensemble cette belle et magnifique journée du patrimoine.
Je vous propose pour cette occasion quelque belles et magnifiques photos pour illustrer cette belle et ... etc.

Cette année nous avons passé l'essentiel de notre temps au MAM.
Non rien à voir avec l'ex adjudant de l'interieur actuellement responsable des Sceaux.  Peut-être un air de ressemblance avec la première image ... Encore que ...

Le MAM est bien sûr le Musée d'Art Moderne.
Moderne au sens assez large car on y trouve en ce moment des trucs du Néolithique par exemple. Ce qui ne nous rajeunit pas ...


Copyright EC Copyright EC

Copyright EC Copyright EC
Copyright EC Copyright EC
   
Copyright EC




Oui c'est beau et magnique.
Vivement l'année prochaine
...

Non cette dernière image n'a rien à voir avec le musée
mais on s'amuse comme on peut n'est-ce pas !








.
Repost 0
Published by Eric - dans humour
commenter cet article
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 21:09



- Je suis si content de te revoir
- Moi aussi
- Tu n'as pas changé
- Toi non plus
- Elle est jolie ta chemise
- To berret n'est pas mal non plus

Autre version ... Le rapprochement change bien sûr les dialogues ...





- Hummm il sent bon ton parfum. Qu'est'ce que c'est ?
- Brise de Kaboul. Je l'ai acheté pour toi ce matin au marché







Photo : Hervé Morin ministre de la défense en visite à la base de Nijrab, au nord de Kaboul, en juillet 2008 © AFP

Repost 0
Published by Eric - dans humour
commenter cet article