Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 23:12
A notre approche une fumée noire s'élève à flanc de montagne au dessus de la forêt. Des véhicules de pompiers et de la sécurité civile sont en attente le long de la route étroite qui mène au lieu de notre promenade.
Pas de chance pour le coup !
Dans le ciel les silhouettes vrombissantes des canadairs qui plongent dans la fournaise et se redressent rapidement après avoir déversé leur nuage de poudre rouge ou blanche.

Quel spectacle n'est-ce pas !
La curiosité est humaine et ce qui se déroule en ces instants sous les yeux est suffisament impressionnant pour attirer l'oeil et l'attention.
Il y a ainsi de nombreuses personnes ici et là, tête levées, les mains en visière ou tenant à bout de bras des camescopes braqués sur ce coin de ciel et de montagne enfumée.
Jusque là ce n'est pas bien méchant  et cela accomodera  les conversations du soir autour de l'apéro. Bien sûr si un des avions avait eu l'heureuse idée de se crascher c'eut été bien mieux. Si le corp du pilote éjecté dans l'explosion avait également été assez inspiré pour se disloquer en direct dans le bleu noirci du ciel, c'eut été carrément plus mieux ...

Mais de la curiosité au voyeurisme il y a une frontière que certains franchissent très allègrement, piètinant sans état d'âme toute idée de décence ... ou de prudence.

C'était le cas hier le long de cette route étroite pouvant tout juste laisser passer deux véhicules.
Il y en a qui s'arrêtent là, sur la chaussée, au hasard et sans crier gare, comme ça, comme on poserait un vélo au bord d'un chemin, sans feux de détresse et sans précaution, obligeant les autres véhicules à d'audacieuses embardées. Ils descendent, s'avancent sur la route, indifférends à la circulation klaksonnante, aux appels de phares, cherchant une trouée dans les brousailles pour un meilleur point de vue, un meilleur angle. Et puis ils restent là à fixer le ciel en attendant le passage suivant. En laissant bien sûr femmes et enfants dans les voitures.

Et voilà de bons pères de famille, sans doute bien sous tous rapports, transformés en quelques secondes par cet accès de curiosité malsaine en crétins mortellement dangereux et totalement irresponsables.

A croire que le bon dieu à un faible pour les cons !
Réunir autant de conditions d'un carnage sans qu'il y ait le moindre accidant est en effet un vrai miracle .
.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric - dans vacances
commenter cet article

commentaires

Sandra 26/08/2008 16:02

Petit passage rapide, Eric, pour te dire que je t'ai taggué. Un tag littéraire. Le règlement est chez moi. Biz