Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 22:45
Ce n'est pas que je délaisse le blog mais je passe mes journées à écrire ... des lettres de motivation.
Il y a des moments je sature.
 
L'avantage d'avoir fait beaucoup de choses est que je peux finalement, si je modifie un peu mon point de vue, me positionner sur beaucoup d'annonces.
Le désavantage est que je ne correspond jamais totalement au profil.
La rédaction des lettres de motivation devient alors gymnastique de haut vol.
 
Depuis hier par exemple j'ai tour à tour été conseiller pédagogique, conseiller commercial, assistant de caisse, infographiste, téléopérateur, technicien hot line ... entre autres.
Tout ne m'excite pas de loin s'en faut, mais comme dit à l'ouest du Pecos, tirons d'abord et discutons après !
Il me restait encore dans la liste du jour à endosser l'uniforme d'inspecteur de nettoyage.
Mais je n'en peux plus pour aujourd'hui. Je suis sec et repassé si je puis dire :-)
 
En lisant la définition de ces postes, parfois un peu succinte il vrai, surtout pour les annonces ANPE, je ne vois rien de redhibitoire à assumer ces fonctions. En même temps je ne colle que très rarement aux critères qui sont énoncés par les entreprises pour ces recrutements.
A part le permis de conduire ou il y a consensus :-)
Mais je me décoince. La plupart de mes candidatures partant par mail, je ne risque rien à lancer l'hameçon.
Non pas que l'envoi par la poste soit dangereux mais il n'existe pas de tarif pour miséreux. Un timbre entrée de gamme par exemple, un qu'on collerait avec la langue, qu'on devrait découper soi même ...
 
Ce qu'il faut se dire je pense c'est qu'une entreprise qui veut recruter dessine d'abord un portrait idéal.
Le fameux mouton à cinq pattes à laine ignifugée et lavable en machine.
Le mec ou la nana qui parle douze langues dont le serbo croate en verlan, a fait Harvard sans oublier de passer son permis cariste et qui ne demanderait que le Smic.
A partir de là on ne peut pas préjuger de ce qu'elles recevront comme propositions.
On ne sait le plus souvent pas grand chose en vérité.
Qui va lire, dans quelles conditions, qui décide, selon quelles modalités ?
La taille de l'entreprise, son secteur, sa culture, ses valeurs, celles qu'elle affiche et celles qu'elle pratique ... autant d'éléments qui selon le poste vont plus ou moins jouer en faveur ou défaveur de tel ou tel profil.
 
Le recrutement n'est pas une science exacte.
Les institutionnels, les cabinets, les officines diverses et variées de conseil et autres gourous du placement ne formalisent le plus souvent que du vent.
A se demander si parfois elles ne font pas plus de mal que de bien. "Fais pas ci, fais pas ça, n'écrit pas ça, écrit le comme ça, le CV comme ci, le CV comme ça ..." C'est parfois crispant à en écouter certains.

Au delà de quelques règles de bon sens ; ne viens pas pieds nus, ne met pas les pieds sur la table, ne pose pas tout de suite tes congés, n'arrive pas deux heures en retard, ne passe pas ton temps le regard dans le corsage de ton interlocutrice, remonte aussi ta braguette, madame n'est pas là pour ça, bannis les loups de nez sous la chaise, n'écris pas sur du papier toilette, ne la joue pas version Zola, ne fais pas dix fautes par ligne ... etc, il n'y a pas réellement de modus operandi.
 
Sur un document ANPE dédié à la lettre de motivation on trouve par exemple le conseil suivant :
Ne pas trop en dire, mais en dire assez pour avoir envie d'en savoir plus.
C'est beau non ?
Je ne suis pas certain que le blaireau qui a pondu cette brillantissime maxime ait jamais écrit la moindre lettre de motivation de sa vie.
 
Je suis confiant en fait. Le soutien de mon conseiller préféré n'y est pas non plus pour rien.
Pour moi le point faible reste l'urgence materielle. Payer le loyer, le carbu, bouffer et conserver le Net.
Lors de notre dernier entretien, il me disait par exemple de ne finalement pas hésiter à dire franco dans une candidature que je ne collais pas aux critères exigés dans l'annonce et d'argumenter sur ce que je pouvais apporter.
Cela peut paraitre tout bête de l'exterieur mais cette remarque a provoqué un déclic aux vertus décomplexantes et ouvert d'infinies perspectives.
D'ou mes réflexions du moment et ma frénésie d'écriture ces derniers jours.
Je me concentre maintenant sur la définition de poste et je fais l'impasse sur les critères. Toute mesure gardée bien entendu. Il y a des compérences techniques sur lesquelles on ne peut faire l'impasse !
Il faut seulement être crédible.
Je n'aurais pas par exemple candidaté à quelques uns des postes cités plus haut la semaine passée.
Pas pour moi. Alors que ... hein ...
Un exemple ? Conseiller pédagogique pour une célèbre boite de soutien scolaire à domicile. Bac+4, Capes, expérience de professeur ... etc.
Si je m'en tiens là je bâche. Alors que le poste tel qu'il est défini est tout à fait dans mes cordes.
Je leur ai fait la bafouille suivante.
Ce n'est pas encore top je conviens. Un peu ... creux sans doute.
Je pense pouvoir faire mieux mais déjà je me met sur la ligne de départ. Et comme chacun sait il ne faut jamais négliger les outsiders !
Ils en feront et en penseront ce qu'ils voudront n'est-ce pas mais je me fixe dorénavant comme règle que je ne sais rien. Rien de ce qu'ils vont recevoir comme propositions et rien de leurs critères subjectifs.
Après ça s'appelle ... la vie tout simplement !
Et qui vivra verra et qui ne risque rien n'a rien ... etc

Madame, Monsieur

 

  

C’est avec plaisir que j’ai pris connaissance de votre annonce sur EstJob.com et que je vous présente ma candidature pour le poste proposé de conseiller pédagogique – chargé de clientèle.

 

Avec plaisir et aussi beaucoup d’intérêt en dépit du fait que ma formation et mon parcours sont assez éloignés des critères que vous avez défini pour ce recrutement.

 

Mais je pense qu’il vous importe avant tout de trouver la bonne personne pour répondre au mieux à la double exigence de ce poste. A la fois conseiller pédagogique mais également chargé de clientèle.

 

Mes atouts pour cette mission ? Ma maturité, mon sens du service, ma polyvalence, mes capacités d’analyse, mon goût des contacts, mon adaptabilité. 

Et bien sûr mon sens commercial qui s’est exercé tant en qualité de technico commercial, de chef d’entreprise ou encore de commerçant.

Cette fonction exige de grandes aptitudes relationnelles. J’ai eu l’opportunité au cours de mes nombreuses expériences de les développer et de mettre en œuvre ces qualités d’écoute et de conseil indispensables pour ce poste.

 

XXXXX est leader de son secteur et c’est toujours un challenge de travailler pour les meilleurs.
C’est un défi que je relèverais avec enthousiasme.

 

Ma candidature est garante pour vous de sérieux, de rigueur, de fidélité.

Mais le mieux serait bien sûr de se rencontrer afin de discuter plus librement et plus en détail de ma proposition.

Je me tiens à cet effet à votre disposition pour un prochain rendez vous.

 

Dans cette attente je vous prie d'agréer Madame, Monsieur l'expression de mes salutations distinguées.

 
.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric - dans jobjobjob
commenter cet article

commentaires

Eric 21/09/2008 22:25

Merci Sandra et Tazounette. Mais oui, ça va finir par payer :-)

Tazounette 21/09/2008 21:43

Tu as tout à fait raison, Eric... Ne fais pas le mouton, le mieux encore est de surprendre, de sortir du lot. S'ils reçoivent des dizaines de lettres du même accabit, la tienne sera apprécié et le culot parfois ça paye. J'aime beaucoup ta nouvelle façon de voir les choses. J'espère pour toi que ce sera payant. Courage !

Sandra 20/09/2008 23:08

Je trouve que tu as raison de penser de cette façon. Et comme tu dis, qui ne tente rien, n'a rien ;) Moi, je la trouve plutôt bien cette lettre, mais c'est dommage, ce n'est pas moi qui recrute. Ce serait le cas, j'aurais envie de rencontrer la personne qui l'a écrite en tout cas !Bon courage Eric