Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
13 mai 2006 6 13 /05 /mai /2006 20:07

Cela a t-il changé concrètement les choses cette loi du 4 mars 2002 ?
La co-parentalité y est pourtant consacrée. Le couple parental survit au couple conjugal.

Bon eh bien voilà c'est écrit !
Fermons ce blog et tous les blogs, sourions à la vie et demandons simplement à voir, vivre et éduquer nos enfants.
Et toutes les fois qu'une mauvaise âme voudra s'y opposer nous n'aurons alors qu'à brandir la loi du 4 mars 2002.

Dis papa, ça sert à quoi si les lois elles ne sont pas appliquées ?
Que répondre ? Qu'il faut voir d'autres aspects positifs. Que ça nourrit plein de gens de faire des lois. Que cela en nourrit d'autres d'en faire appliquer certaines. D'autres encore qui sont payés à ne pas en faire appliquer d'autres. Et que tout cela est très compliqué.

Reconnaitre la co-parentalité n'est-ce pas reconnaitre aux deux parents le droit d'ouvrir également leur gueule. N'est-ce pas reconnaitre la place et le rôle des deux parents dans la vie de l'enfant ?
Mais concrétement, les moyens pour le parent qui n'a pas la garde de faire valoir ce droit d'être présent, de s'impliquer et d'être presque "normalement" un papa ou une maman malgré la séparation ne semblent pas très nombreux.
Alors ?
La loi reconnait la co-parentalité. L'un des parents non.
Que fait l'autre ?

J'en veux un peu à la police de son accueil quand il me faut aller tout de même déposer une main courante pour signaler tels ou tels faits et gestes. Mais est-ce vraiment son travail ?
Qu'avons nous à faire dans un commissariat à raconter nos vies à des policiers ? Qui n'en ont rien à faire parceque ce n'est tout simplement pas leur mission. Les faits et gestes qui leur sont le plus souvent rapportés sortent de leur champ d'action.
Le parent dont il n'est pas reconnu les droits doit pouvoir agir immédiatement, à chaque transgression, à chaque infraction. Il doit pouvoir être entendu rapidement par un interlocuteur plus pertinent et compétent dans ces matières. Une instance qui puisse aussi être décisionnaire et dotée d'un pouvoir de sanction.

Quel sens cela a t-il d'avoir un droit s'il n'y ni moyens de le faire respecter ni sanction quand il est transgressé ?
Il y a l'idée d'un travail incomplet ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric Chamberlin - dans Reflexions
commenter cet article

commentaires

upatou 18/08/2006 09:17

Bonjour,
Je vous propose un lien avec la délégation interministérielle du droit des femmes, un organisme peu suspect de complaisance avec les pères, mais dont la lecture du rapport annuel (url inside) est intéressante.
http://www.senat.fr/rap/r05-388/r05-388.html
On y apprend par exemple que :
- la pension alimentaire versée est en moyenne de 150 à 170 € /mois,
- que si 86% des mères ont la résidence habituelle de leurs enfants, c\\\\\\\\\\\\\\\'est aussi parce que le nombre de pères ayant fait cette demande au moment du divorce est très faible : 30% seulement,
- ceci signifie en clair que les chances pour un père d\\\\\\\\\\\\\\\'obtenir la résidence habituielle de ses enfants est statistiquement d\\\\\\\\\\\\\\\'une chance sur 2,
- donc que les avocats qui viennent dire aux pères : oh-làlà, vous n'avez que peu de chances d\'avoir satisfaction si vous demandez que votre enfant soit domicilié chez vous, soit sont notoirement incompétents, soit sont de véritables filous...
 
Bien à vous.