Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
4 juin 2006 7 04 /06 /juin /2006 22:17
Les images qui suivent m'ont simplement inspiré quelques remarques et le parallèle que je fais n'a pour objet que d'illustrer le  déficit de communication dont souffre je pense  la cause des pères.
 
Je zappe souvent sur les radios en ligne. J'ai découvert cette campagne sur le site de RTL en cliquant sur le lien d'accès à l'écoute en direct.
Il s'agit en fait d'une petite animation flash en trois images intégrée au module d'écoute et dont j'ai seulement pu faire une copie d'écran. La taille réelle et la transition en fondu ont bien sûr nettement plus d'impact.
Loin de moi la pensée de critiquer le sujet ou le traitement qui en est fait. Au contraire car la cause est aussi juste et c'est plutôt bien fait.
 
 
Je me suis simplement dit en voyant ces images que séparer un père de ses enfants était un acte tout aussi barbare mais que je n'avais jamais vu sur ce thème de visuels aussi percutants.
Qu'en deux phrases et une photo le problème d'abandon d'animaux pouvait être posé et identifié alors que la cause des pères restait d'une certaine manière à préciser et qu'il me fallait personnellement toujours au moins dix minutes pour évoquer le sujet devant quelqu'un.
 
Tout un chacun peut s'imaginer et s'émouvoir d'un chien abandonné sur un bord d'autoroute.
Mais une une mère qui s'en va par exemple vivre avec les enfants à six cent kilomètres du père en empruntant peut-être la même autoroute ne suscitera  pourtant pas la même émotion.
 
Le dénigrement, la calomnie, le refus de communication de documents ou d'informations, le refus de présentation, les abus en matière de pension alimentaire, les mesquineries et les petites cruautés quotidiennes ainsi que toutes les dérives, accusations d'attouchement, chantages, manipulations que nous pouvons connaitre ne se résument que difficilement en un slogan.
"Du droit des pères à leurs enfants et de celui des enfants à leurs deux parents" est beaucoup moins parlant et percutant.
C'est bien là notre problème je pense.
 
Les visuels qui suivent proviennent du site sos papa.
Visiter le site de Sos Papas et découvrir l'énorme travail accompli par cette association. De nombreux
textes sur l'autorité parentale, la stabilité des enfants après divorce, les cruautés conjugales ... etc
 
Ces images sont bonnes mais ne disent rien de la barbarie ou de la cruauté des situations que vivent nombre de pères.
J'aime beaucoup la vignette que j'ai faite pour l'intro de ce blog. Mais je ne suis pas sûr qu'en dehors du contexte de ce site elle frappe beaucoup les esprits.
 
Autre exemple. J'ai répondu favorablement par l'intermédiaire de l'association Pères Enfants Mères à une demande de témoignage à une étudiante préparant un mémoire sur les relations pères/enfant après une séparation ou un divorce pour son diplôme de Conseillere en économie sociale et familiale. Je suis très heureux que ce problème donne lieu à de telles études.
Malheureusement ce travail ne fera l'objet d'aucune diffusion ou publication.
Deux étudiantes sur sos divorce font aujourd'hui la même demande en posant les mêmes restrictions.
Cela va dans le bons sens mais ne sert guère la visibilité de la cause des papas.
 
J'ai trouvé par ailleurs assez choquant sur l'instant qu'on pouvait dans ce pays dénombrer aussi facilement les abandons d'animaux domestiques mais que les statistiques concernant le sort des pères et des enfants séparés semblaient nettement plus floues ou anciennes.
 
Sans doute devons nous apprendre à aboyer plus fort ! A déjà tout simplement aboyer et ... montrer les crocs.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric Chamberlin. - dans Reflexions
commenter cet article

commentaires