Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 21:02

Les photos d'hier me font sourire.
Le texte aussi.
Le spectacle d'aujourd'hui est en effet autrement impressionnant.
Mais enfin que se passe t-il ?
Quelques mecs viennent discuter le bout de gras dans une ville et des dizaines de milliers de gens doivent vivre, subir, accepter tout ce cirque !
Pas ici, pas là, pas le droit, pas ce trottoir, en face, arrêtez vous, allez y, revenez, de l'autre côté, suivez la ligne ... et il est fortement conseillé de la suivre a moins d'avoir une soudaine envie de se racler les dents au macadam.
Les types sont courtois jusqu'à une certaine limite qui ne doit pas dépasser les huit ou neuf secondes.
J'ai assisté à quelques échanges montrant que l'intransigeance des policiers  est absolument conforme à la définition du mot. De vrais murs ! Le cerveau coulé dans le béton.  On pourrait en prendre un pour taper sur l'autre jusqu'au prochain 30 février avant qu'une étincelle ne jaillisse.
C'est un monsieur qui s''écarte d'un mètre pour faire signe à son épouse à qui il a donné rendez vous de l'autre côté d'une place et qui ne semble pas bien comprendre comment on peut lui interdire ce geste assez anodin en somme qui est de faire un pas de côté pour agiter un bras vers sa femme.
C'est une jeune femme qui veut récupérer son vélo pour aller au boulot mais pas de chance, il s'avère que dans cet instant  la limousine d'Obama est garée à 20 mètres de là. Donc vous pensez bien que son vélo et son boulot au trop elle pouvait bien aller se les mettre là ou elle voulait bien à condition que ce soit en dehors du périmètre de sécurité.!
Pourquoi l'a t'on laissé la veille garer son vélo dans cette zone est une autre histoire.
C'est moi qui veut rentrer chez moi.
Ou est-ce que  vous allez ?
Je rentre chez moi.
Faites le tour.
Mais j'habite là en face.
Faites le tour.
...
Après c'est macadam et arguments bitumés.
On se dit alors qu'un petit tour c'est bien aussi :-) Il fait beau, profitons en.

Les clichés du jour !
En pensant à tous ceux que j'aurais bien aimé faire et que je ne peux pas avec ce materiel.
Ce n'est pas la seule raison. Ce n'est pas si facile à photographier des flics en faction dans des rues ou vous êtes le seul civil et qu'ils sont une douzaine à vous dévisager avec une aménité aussi chaleureuse qu'un kilo de glace pilée.
Me planter à 5 mètres devant eux et leur braquer mon redoutable finepix dans les yeux ne m'inspire pas plus que ça.
Je trouve également l'idée de faire la planque assez moyenne en ce moment.
Je n'ai pas non plus de carte de presse pour me protéger et crier à l'atteinte à la liberté de la presse si on veut me faire des misères.
En témoigne l'anecdote suivante qui m'est arrivée tout à l'heure en rentrant du boulot.
Au croisement de la rue des Vosges et de la rue Oberlin je suis interpellé par un policier qui m'a vu prendre des photos. Le ton est courtois mais on sent la fermeté qui n'est pas loin quand même !
Il me désigne le carrefour et me dit que je dois effacer les photos que j'ai prise du dispositif de sécurité de la rue.
Je regarde dans ladite direction et je ne vois moi rien d'autre que ce que je vois partout depuis ce matin, des flics et des barrières au milieu des rues.
Je ne sais pas ce que pouvait avoir celui-ci de particulier mais il a fallut que je lui montre toutes les photos que j'avais sur la carte pour lui prouver que son dispositif à lui, je ne n'y avais même pas fais attention !
Il a donc pu constater en voyant défiler les images que depuis ce matin des dispositifs j'en avais quelques uns en stock ! Mais rien, pas un mot. Il y a juste celui là qu'il ne voulait pas voir immortalisé. Un maniaque peut-être !
N'empêche que je me suis dit après coup qu'il aurait pu tout aussi bien  me demander d'effacer toutes les photos de la journée. Pour raisons de sécurité.
Le raisonnement pourrait tenir si il avait été interdit de photographier dans les périmètres de sécurité. Je ne suis pas vraiment tout seul à prendre des photos n'est-ce pas ! Mais interdire de photographier ne suffit alors pas. Un dispositif, ça se décrit et se situe à défaut de se montrer. Donc exit les téléphones. Oui les fixes aussi. De même que les pigeons voyageurs et les signaux de fumée.
Exit tout le monde !
En fait le degré absolu de sécurité c'aurait été d'évacuer Strasbourg.


Strasbourg-otan-Place-Broglie Strasbour-Otan-place-broglie

Ce qui m'a frappé ce matin au sortir de chez moi ce sont les barrières. Partout des barrières.
C'est fou ce qu'on peut mettre comme barrière en une nuit.
Surtout dans autant d'endroits que les gars ne visiteront même pas !
Au cas ou quelque chose se passerait ?
Mais quoi ? Les Huns ?
La ville est déjà filtrée et vidée. Ces rues sont à dix heures du matins généralement assez animées.


Après je vous propose un cours sur le bloquage de rue :-)


Strasbour-Otan
Strasbour-Otan
Strasbour-Otan
Strasbour-Otan
Strasbour-Otan-place-broglie
Strasbour-Otan
Strasbour-Otan


Alors lui, il ne m'a même pas vu :-)

La photo suivante, attention c'est respect !
Je ne vous offfre à voir rien de moins que le cuir chevelu et la main d'Obama himself.

Mais si, juste derrière le joli sourire de sa femme.

Strasbour-Otan Strasbour-Otan

C'était tout à l'heure vers midi place du chateau devant le Rohan.
Les choses sont allées assez vite il faut dire !
Sans les deux pignoufs qui me gâchent le plan on aurait peut être pu aussi mieux voir c'est sûr !
Au moins sa nuque ou un trou de nez !
Plus sérieusement, je ne vois pas de toutes façons ce que cela aurait pu donner de transcendant .

J'aurais pu aussi vous offrir Sarkozy faisant son footing sur les quais qui bordent l'Ill, passant en trottinant devant ma vitrine sans que je le sache ni ne sente quoique ce soit.
Le gars du resto d'à côté l'a bien pris et a revendu la photo aux DNA.
Et moi qui ai passé la moitié de la journée dehors je n'ai pas même levé le nez de mon ordi à son passage !
Oh tiens Sarkosy qui passe en courant.
La vie est trop injuste tiens :-)

Et pour finir .. Détente et Attente


Strasbour-Otan-place-broglie Strasbour-Otan-place-broglie


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eric 12/05/2009 20:42

Bienvenue par ici Corynne.Content de t'avoir rappellé des souvenirs ....

Corynne 06/05/2009 21:14

Vous habitez près de la place Gutenberg donc...C'est sympa ici, je reviendrai.Ah merci de toutes ces images qui me ramènent un bout de mon enfance !Alsacienne un jour, alsacienne toujours !(Je sais, cette dernière phrase est ultra nulle).

Eric C. 05/04/2009 21:39

Démonstration de force. Il y avait aussi certainement cette idée là dans ce qui ressemblait quand même à un immense show room de tout ce qu'on peut proposer comme prestation en matière de sécurité et de force de maintien de l'ordre. Une présentation en situation réelle. Attention ceci n'est pas un exercice.

FD 04/04/2009 11:38

ça me fait froid dans le dos... une vraie ville assiégée, tout ça pour quoi ? pour au finale une superbe démonstration de force destinée à maintenir le pleupleu sous pression, qu'il conserve bien sa peur ça le rendra plus docile, à force. Bon courage, reste bunkerisé aujourd'hui, demain ça ira mieux ;-)