Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 21:58
Bon anniversaire à Yannick Noah, Charles Trenet, Frank Capra, Jean paul II, Bernadette Chirac ...
Eh oui ma Nadette nous avons toi et moi ce point commun d'être nés le même jour.
A quelques années près c'est vrai !
Mais ne dit rien à Jacquot, c'est notre petit secret à nous.
 
Enfin voilà, c'est le fait très marquant du jour et il fallait bien que le monde le sache.
 
S'il y en a d'autres qui ont poussé leur premier cri ce jour là qu'ils se signalent, on se fera une bouffe virtuelle par webcam. C'est cool, pas de vaisselle, pas de miettes, pas de restes !
 
Cela fait donc 16 790 jours que je suis là. Mazette ! Sans compter les années bissextiles bien sûr, ni les jours fériés et les vacances !
Allez, à ma santé ...
.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 10:17
Bon, qu'est-ce que je pourrais bien écrire ?
A peu près tout me fait chier en ce moment, m'ennuie, me gave, me lasse, m'irrite, me fait braire, m'indiffére et ainsi de suite.
Mon seul dérivatif est de rouler en roller.
C'est radical le roller. Activité anti gamberge par excellence. On ne peut en effet pas rester très longtemps sans penser à qu'à ce que l'on fait.
C'est du moins vivement conseillé à moins d'apprécier le doux contact du macadam.
 
Tiens, j'ai une suggession  d'invention pour les apprentis Geotrouvetout. Celle du retro pour roller.
Qui serait surtout utile quand on roule sur pistes cyclables.
Les vélos venant de derrière sont souvent dangereux en s'annonçant tardivement ou mal.
Je vais essayer de bricoler un truc. Un petit miroir sur le poignet ou le bras ... ou un radar.
Aussi avec un lance torpilles sur le patin gauche pendant que j'y pense.
Cycliste à 7 heures. Fire. Fire ...
 
J'ai une autre suggession, pour le maire de Strasbourg cette fois.
Enlever tous les pavés, refaire tous les revêtement et interdire toute circulation en ville.
Voilà qui serait cool ! :-)
 
Bon les filles ça vous branche une promenade au clair de lune roues contre roues à patiner de concert sur les bords du Rhin ?
Maintenant que je ne me latte plus tous les cinquantes mètres je peux me la jouer un peu.
A ce sujet cela vous est déjà arrivé de faire des galipettes en roller ? Je dis galipettes pour l'expression bien sûr !
Je me marre tiens !
Il faut avoir une sacrée confiance dans le sens de l'equilibre de son ou sa partenaire.
On glisse très vite en roller. Très très vite.
Et selon ce que l'on est en train de faire les conséquences peuvent êtres ... extrèmement douloureuses ! :-)
Désopilantes aussi.
- Chef chef on en a trouvé deux cul nus tellement coincés que les pompiers y z'arrivent pas à les débloquer ! On sait pas encore trop comment le type a pu s'y prendre ! C'est l'angle vous voyez qui est un peu bizarre. Jamais vu ça y z'ont dit les gars.
 
Je vais peut-être continuer à rouler seul finalement.
.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 11:23
Une femme de 83 ans m'a parlé de sexe hier après midi. Des femmes, du couple, de l'homosexualité. Des pédés plus précisément. En faisant cingler les syllabes avec une moue dégoûtée, heurtée.
Mais comment en est-elle arrivée à me parler de ces sujets ?
Elle a aussi évoqué la guerre, m'a raconté ses morts sous les décombres des bombes. Ses amis. Les camps. Elle a parlé d'Hitler, de ce petit bonhomme insignifiant dont elle ne comprend toujours pas qu'on ai pu le laisser faire. Mais enfin on savait, on savait ...
Sans plus de transition qu'avec les autres sujets elle m'a demandé si je vivais seul. Si j'avais des enfants.
Emerveillée soudain de me savoir papa d'un blondinet de cinq ans et demie.
Gâtez le. Ne vous lassez pas de le gâter.
Elle ne pensait pas à des jouets mais aux Vosges, à des promenades en montagne, à la nature. A partager des moments.
Je lui ai dit que je faisais du roller avec le petit. Elle en a paru attendrie.
Elle s'est alors penchée en avant pour me confier qu'un de ses grands regrets était de n'avoir pas appris à faire du patin. Qu'elle avait eu peur et que c'était bien dommage. Est-ce même vrai ?
 
Elle était venue pour régler les deux petits tableaux qu'elle avait choisi lors du vernissage.
Elle s'est assise, a sorti le chèque qu'elle avait préparé, l'a posé sur la table et sans plus y penser a commencé à parler.
Sans queue mais pas sans tête.
C'étaient seulement les brusques changements de direction qui surprenaient un peu et qui font se demander s'il y a vraiment encore un pilote aux commandes.
 
Etrange.
Elle me faisait penser à N. et ses cinq ans et demie. Lui aussi du coq à l'âne en sautant par dessus le mouton il sait faire !
 
Cette dame connait l'exposant du moment. C'était un grand copain de son époux, décédé quinze ans plus tôt.
Les couples étaient amis comme on dit et se voyaient souvent jusqu'au départ de l'un.
L'artiste parlait d'elle il y a quelques jours.
La femme du copain, eh bien c'est pas le copain, c'est la femme du copain.
Je l'ai trouvé un peu cynique sur le moment.
Ce n'est au fond comme en surface que la vérité. Et la vérité toute nue ça n'a pas besoin de beaucoup de mots.
A quoi bon l'hypocrisie ?
Les liens se sont desserrés naturellement.
 
Elle vit seule. Les enfants sont loin. Les relations se font moins présentes. Les copains de l'époux ne l'oublient pas mais l'appellent moins souvent.
Et maintenant qu'elle commence à perdre un peu la boule, les appels vont encore s'estomper davantage.
 
C'est ainsi ...
... trois petits tours et puis s'en vont ...
 
Voilà, c'était la tranche de vie du jour, pleine de joie et de bonne humeur.
 

Image de ce billet : Tableau de jean jacques Kuntz


Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 10:43

Déjà le 27 !
Ah ?
Un joyeux noël à tous quand même.

Encore une montagne de cadeaux pour les mômes cette année !
Ce n'est pas qu'ils soient individuellement gâtés mais l'accumulation des cadeaux de chacun, des grands parents, de l'oncle, de la tante, de moi ... fait qu'on arrive à des pieds de sapin surréalistes.

Pour N le plaisir semble moins dans les cadeaux en eux même que dans celui de les ouvrir les uns après les autres.
Ses yeux brillent pour le paquet à ouvrir, pour la surprise qu'il recèle .... Un fois déballé il passe au suivant sans plus d'attention pour le contenu qui vient de se révèler.
Encore et encore ...

Le mien de cadeau je l'attend toujours !
Merci la poste !
J'ai craqué l'autre soir.
Trop marre de ma brelle et de son 1 million de pixels au  déclenchement décalé qui fait que souvent mon sujet est en dehors du champ quand l'obturateur se ferme.
J'ai ainsi perdu je ne sais combien de photos de N avec cette faiblesse.

Je suis maintenant très impatient de tester mon choix qui s'est porté sur sur un Fuji Finepix F100FD.
Ah c'est quelque chose de choisir un numérique.
Du moins quand le budget imparti est assez limité.
D'autant que c'est un choix par défaut. Ce que je veux je peux point pour le moment.

Bon, il est 11h37.
Peut-être va t-il encore arriver ... :-)


Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 10:34
J'en fais trop c'est certain !
N'apprendrais-je donc jamais de mes erreurs passés ?
Je ne sais pas donner avec mesure.
La seule différence est peut-être que j'ai conscience du phénomène.
J'en ai pourtant beaucoup parler avec mon psy. Sans pour autant me mettre en capacité de poser des limites.
 
Bien sûr le contexte s'y prête.
Trop de choses à faire qui ne peuvent se satisfaire d'un contrat de 26 heures.
Mais il est etonnant que je me retrouve toujours dans des contextes qui favorisent mes penchants à l'excès.
 
Bref ....
 
A ce sujet j'ai fais un truc pour mon boulot que je ne suis pas sensé faire.
J'ai besoin de logiciels pour bosser et l'assoc n'a guère les moyens de les financer.
Alors je suis allé sur Emule !
Argh !
Trois ans que je vis sans virus.
Eh bien je vous le donne en mille.
Il était hier un peu plus de 14h ... et pan dans la gueule !
Avast m'avise à l'écran de la presence d'un virus.
Après, plus rien. Sinon une machine qui boote et reboote en boucle.
Que de la joie je vous dis !
J'avais besoin d'un peu de rangement sur le disque.
Eh bien voilà. Après un reformattage tout est nickel chrome !

Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 11:30
Je ne trouve plus beaucoup de temps pour écrire dans ce blog.
Je le regrette un peu et cela ne durera sans doute pas.
 
Je m'implique pas mal dans la galerie mais il y a surtout que j'ai beaucoup de choses à apprendre.
Je retombe aussi dans un mes travers.
Quand je fais quelque chose qui me plait c'est plutôt à 200%.
Et là je ne dois pas oublier que je ne suis payé que 26 heures sur la base du Smic.
Enfin, on ne se refait pas comme on dit !
 
Vous avez vu par exemple sur le nouveau blog que je me suis initié au montage de film.
Ah ce n'est pas du Spielberg c'est sûr !
Mais ça m'a pris quand même quelques heures pour arriver à coller les deux séquences tournées par l'artiste, y mettre un fond musical et y insérer des génériques.
J'aime bien. Pas ce que j'ai fais mais le montage. C'est marrant.
Avec un bon logiciel, de bonnes images au départ, je pense qu'on peut beaucoup s'amuser.
 
S'amuser.
Voilà exactement ce que je veux.
Ce que j'ai toujours essayé de faire. Avec plus ou moins de succès.
Faire des choses sérieusement en se faisant plaisir.
C'est la même chose avec ces p... de CSS.
Une fois maitrisées je vais pouvoir m'éclater sur les parties contenu du site et offrir aux artistes de vraies page Actu.
 
Dans la plupart des entreprises on confond sérieux et rigueur avec gravité.
J'en ai soupé des cons, raz le bol la casquette et le reste.
Il me faut obtenir le pouvoir de virer de ma route tous ces grincheux et gagner le droit de ne m'occuper et de ne travailler que sur des projets qui m'excitent avec des gens qui me plaisent.
C'est très ambitieux mais il n'y a aucune sorte de raison de ne pas essayer d'aller dans cette voie ...
 
.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 20:41
Que les vacances furent courtes.
Heureusement que j'ai de quoi m'occuper l'esprit.
Et encore n'ai-je qu'un 26 heures par semaine !
En temps complet je ne le verrai plus que deux dimanches par mois.
Cool !
De quoi me ré affuter les griffes pour militer pour la cause des pères.
Une vraie saloperie ces histoires je vous jure.
Et pas grand chose à faire en vérité ...



.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 19:36
A l'occasion de la sortie du nouveau Loto j'ai décidé de mettre toutes les chances de mon côté !
Vous n'imaginez pas combien je suis impatient du prochain tirage ....
Allez petites boules ......




.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 09:55
Nous étions avec N. un peu pressés Samedi matin à la bibliothèque.
J'en suis resté au premier casier et j'ai choisi deux DVD sans trop regarder en détail.
Quand j'ai rouvert mes doigts je tenais Le privé de Robert Altman avec Eliott Gould et Entre chiens et loups d'Alexandre Arcady avec Richard Berry et Said Taghmaoui.
 
J'ai hier soir supporté le premier à peine plus de temps qu'il n'en fallut à ma quiche supposée de Lorraine pour réchauffer au four.
Je ne sais pas ou Norma place la Lorraine sur une carte ni ou et comment ils sélectionnent leurs fournisseurs mais je me suis quand même demandé si la matière première n'en était pas tout simplement du polystyrène. Mélangé à du vieux papier, un peu de farine et beaucoup d'eau on doit arriver à ce que j'ai mangé !
Enfin seulement le temps de ne pas supporter Elliott Gould dans le rôle du privé Philip Marlow. Après quatre bouchée de la première et dix minutes du second j'étais gavé.
Je ne connais pas trop cet acteur. La jaquette précise qu'il joue là un de ces meilleurs rôles. Quelle chance j'ai eu alors !
Je suis mauvaise langue en vérité. C'est le film qui sonne faux et se déroule bancalement. Aucun personnage n'est crédible. Pas même le chat qui est le héros des cinq premières minutes.
 
J'ai continué la soirée avec du saussisson pur Norma encore à défaut d'être pur porc et Entre chiens et loups, qui est plus distrayant mais ne me laissera pas non plus un impérissable souvenir.
Pas plus que le sifflard dont ma brosse à bien eu du mal à venir à bout ! Je me suis d'ailleurs demandé si les porcs de chez Norma n'étaient pas transgéniquement très modifiés et élévés avec le même polystyrène que celui de la quiche.

Le scénario est un peu rocambolesque et à certains moments tiré par les cheveux à s'en arracher de pleines touffes. 
Ce n'est donc pas un spectacle recommandé aux chauves !

Il raconte l'histoire d'Adrien, ex braqueur de génie atteint d'un cancer incurable et celle de Werner, ex sniper et mercenaire obsédé par le suicide. Tous deux ont de bonnes raisons de vouloir mourir. Qu'à cela ne tienne et on va même les payer très cher pour cela. Il est donc proposé à ces deux hommes de participer à un simulacre d'attentat contre un politicien Roumain dans lequel ils devront tous deux être abattus. Un contrat aux petits oignons et simple comme un bonjour.
Seulement, on s'en doute bien, les oignons vont roussir et rien ne se passera comme prévu. Le politicien est réellement dessoudé et nos deux héros se retrouvent bien vivants, bien entendu très fâchés d'avoir été joués et ainsi floués de leur belle mort. 
Ils se découvrent alors au centre d'une implacable machination, c'est comme ça qu'on dit sur les jaquettes, et se voient entrainés dans une haletante et infernale chasse à l'homme dans les verdoyantes campagnes roumaines et les rues de Bucarest...

Ce que j'ai surtout bien aimé c'est l'affiche et la chanson Entre chiens et loups.
C'est chanté par Hallyday et je ne connaissais pas ce titre. 

Puisque on est entre nous je vous la passe ....

 

 

Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 21:04
N aura finalement un joli cadeau jaune à deux roues, communément appellé vélo.
J'en ai trouvé un à W. pour 10 euros ou il y avait un marché aux puces.
Si je ne cite pas le nom du village ce n'est pas par discrétion mais parceque je l'ai déjà oublié.
Vingt cinq ans que je vis en Alsace et je ne me fais toujours pas à la barbarie des blazes du coin. Pardon s'il y a des Alsaciens qui me lisent mais avouez que c'est quand même coton de se les mettre en bille quand on a pas été nourri avec. Je parle des noms de village, pas des Alsaciens !
Quoique .... mais c'est une autre histoire ...
Bref, un bled se terminant en "heim" comme presque tous les patelins du coin. A se demander d'ailleurs pourquoi Strasbourg ne s'appelle pas Strasbourgheim !
 
C'est soeurette qui m'a proposé la ballade hier en début d'après midi.
Elle avait aussi un peu d'argent à me remettre de la part de mes parents.
Un petit geste supplémentaire de leur part. Un geste de plus ...
 
Alors il est pas beau hein !
Il n'était pas non plus dans cet état là hier.
"Je n'ai pas eu le temps de le nettoyer" a dit la dame ! Tu parles ! A se demander si son môme n'avait pas labouré tous les champs alentours avec !
Alors ce matin copain copain on a pris une petite douche ensemble, histoire de faire connaissance et de lui enlever les trois tonnes de boue qui l'enrobaient comme une coquille.


 
Puis je me suis occupé de resserrer le frein avant qui baillait un peu ....
Grand moment de sollitude !
J'en sais un au pays des cigales que ça va faire marrer mais bon !
Clé de 9 entre les dents, cle de 10 dans la main droite et à l'attaque ....
Une heure et cent mille jurons plus tard ça patinait toujours dans la semoule !
T'es con, tu le fais exprès, t'as pris des cours de bétise, arrête de sniffer le lineau, en tous cas fais quelque chose parceque là mon garçon tu frises l'Everest du ridicule !
 
Jusqu'à ce que je me rende compte que le câble était sorti de son logement au niveau de la poignée et que je pouvais toujours m'escrimer à serrer, desserrer, encore et encore au niveau du frein ....
 
Bon eh bien maintenant vous connaissez mon petit nom ... Mr Bricolage, c'est moi :-)
Je ne sais pas ce que je vais faire comme boulot, mais ce ne sera pas dans l'équipe technique du prochain tour de France !
 
Des fois on m'appelle Mr sens pratique aussi.
Il y a une quinzaine on se rend avec N au parc des Contades ou il y a un jardin d'enfant, clôturé par un petit grillage.
Il y a aussi une porte, forcément. Avec une poignée, forcément aussi.
Qu'il suffit de tourner, comme se tournent toutes les poignées de la terre et j'imagine de la galaxie.
Alors je tourne. Puis je tire, je pousse, je soulève ... je regarde aussi la cinquantaine de personnes, adultes et enfants qui sont de l'autre côté.
Je me dis des trucs aussi intelligents que " Ils ne sont quand même pas tous passés par dessus ! Et avec les poussettes, comment qu'y zont fait ? Putain, arrête de déconner et ouvre cette porte" ou" Il faut une clé maintenant et  on m' a rien dit". Ben oui on est venu des centaines de fois dans ce foutu jardin !
N est à mes côtés, ballon d'une main, fresbee de l'autre.
"Alors papa ?"
"Alors quoi ? "
Les secondes s'éternisent ... Un gentil monsieur se lève alors d'un banc proche et viens vers moi en souriant.
En ricanant ouais je me dis ! Je sens que je m'enfonce en ajoutant la parano au ridicule !
"Il faut tourner, pousser et soulever ..."
"Et qu'est-ce que je fais à ton avis connard depuis deux minutes ?"
"Mais oui c'est bien sûr" que je répond en riant platement et le remerciant pour son obligeance.
Je pousse d'ailleurs tellement que la porte finit par s'ouvrir violemment en allant claquer sur le grillage, m'attirant les foudres de quelques regards courroucés.
 
Cinq ans de plus et N aurait dit " Je connais pas ce mec, jamais vu, 'sais même pas qui c'est " :-)
 
.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article