Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 06:03

 

grue-nantesC'est le titre d'un article capté ce matin sur Google Actualité (Lire)
J'étais curieux de voir ce qui se disait ici et là après l'opération commando d'il y a quelques jours de ce père Nantais juché sur sa grue pour crier son droit de voir son fils.
Pas grand chose évidement.
Il aurait de toutes façons pu s'y pendre à sa grue que cela n'aurait strictement rien changé.


Se demander si dans ce pays les droits des pères sont bafoués est au mieux de l'ironie. 
Tous les jours mon bon les droits des pères sont bafoués, ignorés et piétinés.
Mais se contenter de lister toujours les mêmes constats sonnant aussi creux que la tête d'un juge ne fait pas avancer les choses.
.


Il y a aussi ce matin ce remarquable interview de Françoise Dekeuwer-Défossez, doyen honoraire de la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l'université Lille 2  (lire).
Là tout va mieux que mieux et selon cette honorable éminence la loi concernant le droit de garde des enfants est assez équilibrée, même si convient-elle la garde des enfants est confiée dans près de 80% des cas à la mère.

Cherchez l'erreur !
Ceci dit,  au pied de la lettre ce n'est pas faux, il n'y a qu'à relire le volet famille du code civil.

Seulement moi je ne suis qu'un pauvre quidam à qui il faudra expliquer un jour à quoi servent des putains de lois qui ne sont pas appliquées ?


Rien qui ne m'énerve tant  que d'entendre ces gens parler de l'intérêt de l'enfant alors qu'au quotidien c'est bien la dernière chose dont la majorité des juges se préoccupent.

Prenez par exemple l'aliénation parentale|

Ce n'est pas bien et la loi est très claire sur le sujet du respect du à l'autre parent.

Rendez vous alors dans un commissariat de police ou écrivez au JAF pour expliquer que votre ex et le connard de beau père (ou de belle mère) dont a hérité vos enfants passent leur temps à vous dénigrer et vous traîner dans la boue.

Essayez de faire valoir que vos enfants en souffrent, qu'ils ne comprennent pas, qu'ils en font des cauchemars la nuit.

Essayez, c'est marrant ! Façon de parler bien sûr.


L'autorité parentale conjointe ? 

Voilà une belle avancée de la loi. Seulement dans les faits quand madame a décidé que le nouvel homme de sa vie ferait aussi bien l'affaire que vous comme père vous pouvez là encore aller vous plaindre auprès du juge. 

Essayez, c'est toujours aussi marrant.

Je parle en tant que père mais ma remarque s'applique aussi aux mamans confrontées au mêmes situations.


Je m'énerve ce matin en lisant toutes ces conneries mais je ne suis pourtant pas le plus à plaindre; je vois moi mon fils très régulièrement.
Mais le combat pour ce faire est quotidien et je ne vous raconte pas le prix à payer pour exister.

 

Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 21:57
Quelqu'un m'a parlé d'une série TV sur la seconde guerre mondiale, Apocalypse.
Pour les nuches qui comme moi n'ont pas la télé on en trouve les deux premiers épisodes sur Youtube.
Ils se présentent par séquence de 10 minutes mais je les ai rassemblé en une playlist à cette adresse.
 
Si vous n'avez pas envie de sortir vous pouvez toujours vous installer ici pour regarder le premier extrait .
Non pas là, ça c'est ma place !
 
Ceci est la véritable histoire de la seconde guerre mondiale.
Pour que les générations se souviennent de l'apocalypse.

 
Eh bien ce n'est pas gagné !
Difficile déjà de se souvenir de ce que l'on a pas vécu et d'en tirer des leçons.
Quand à la génération qui a connu cette période elle disparait progressivement. Derniers témoins, derniers remparts.
 
Cette déclaration d'intention du film est un peu présomptueuse car des documentaires comme celui-ci il doit être possible d'en réaliser encore quelques centaines ! A peu de choses près les mêmes images d'archives qu'on peut monter et scénariser à l'infini selon l'effet recherché.
Prenez trois heures de rush de n'importe quel évènement et demandez ensuite à dix réalisateurs de vous ficeler un truc en dix minutes et vous aurez dix docus totalement différends pouvant tous se prétendre être la véritable histoire de ... ce que vous voulez ou aurez sous la main.
 
La grande question mille fois posée est de savoir si on peut concilier volonté pédagogique et exigences de l'audimat.
La seconde guerre mondiale est un sujet intéressant mais pour se faire une place en prime time il faut  quand même le rendre un peu sexy. Scotcher le téléspectateur à son fauteuil six fois une heure en lui ôtant toute tentation de zapper n'est pas une mince affaire à notre époque.
Les choix d'images et leur agencement, la musique, la voix off qui vous prend le cerveau par la main, les effets spéciaux, les plans choc composent une esthétique et construisent un spectacle qui nous éloignent du sujet, la guerre.
Dire ce qu'elle est ... véritablement.
 
Mais les images le peuvent-elles ?
De la guerre et de ses horreurs on en mange à tous les repas. 
Pour ceux qui la vivent la guerre c'est toujours l'apocalypse et cela nous est rappellé en permanence.
Qu'est-ce que ça change ?
Tout le monde est bien d'accord pour s'accorder accordement que la guerre ce n'est pas bien.
Même ceux qui la font ils le disent c'est dire !
 
Que peut-on encore montrer ou dire de plus sur le sujet de la seconde guerre mondiale qui aurait des vertus pédagogiques que n'auraient pas les milliers de livres et de reportages qui ont déjà été réalisés ?


2 images de Strasbourg prises au film. La place Kleber et la gare.

Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 23:58
D'abord un bon anniversaire à mon petit bout qui a aujourd'hui cinq ans.

Allez je le dis. Que le temps passe vite !
Après le bricolage la philosophie est ma deuxième passion comme vous pouvez le constater !
A ce stade je ne vais pas me noyer dans la profondeur de mes pensées !

Je regardais en début d'après midi des images de ses deux ans. C'est marrant et émouvant de voir un petit humain grandir.
Troublant aussi. Pareil j'étais. Pareil nous étions tous et pas l'ombre d'un souvenir, du moins conscient, de cette tendre époque.
Ils sont pourtant là, quelque part, nichés dans les replis de notre mémoire.
Je parle bien sûr pour moi mais je sais que cette "amnésie" est partagée par beaucoup. 
 
Peut-on se souvenir par procuration ?
Je posais la question il y a quelques jours en évoquant les milliers de photos ou de films que grâce au numérique nous prenons aujourd'hui de nos enfants.
J'ai bien à titre personnel quelques photos de mes deux ou trois ans. Voir avant et par l'exemple :-)
Ils ne m'évoquent rien et cela pourrait répondre à ma question. Mais ces photos sont très peu nombreuses, souvent éloignés dans le temps ou dans l'espace. A l'époque on prenait beaucoup de photos posées. Il y manque souvent la vie, la spontanéité, les détails, les gros plans, les décors. Des lieux et des moments de vie également qu'il était impensable il y a quarante ans de photographier comme la crêche ou la vie à l'école.
Mais pour N par exemple et sans doute pour les vôtres aussi c'est le film de leur vie qu'ils pourront retracer. A certains moments au jour le jour.
 
Est-ce que cela changera quelque chose ?
Dans la construction de leur identité ? Dans le lien qu'ils entretiendront avec leur passé ? Avec leurs ainés ?
On est tous et toutes le produit d'une histoire. Est-ce que d'avoir accès à cette histoire en change la perception que nous en avons ?
Est-ce quelque chose qui resserrera par exemple les liens familiaux ?
Souvent il m'arrive de villipender, je suis poli, l'arrogance de nombreux adultes. Est-ce que de se voir babiller en couche culotte les rendra plus humbles ?
Est-ce que de se regarder se débattre comiquement avec leur première danette au chocolat les rendra moins grave ?
Seront-ils plus proche de leurs enfants ?
De leur Enfant également au sens de l'Analyse Transactionnelle et qui correspond aux pensées, aux émotions et aux comportements de sa propre enfance?

Est-ce que la photo numérique sauvera le monde et rendra les hommes moins bêtes ? :-)
 
Mystère et boule de malabar que je ne résolverai pas ce soir.
Sans doute pas demain non plus vous avez raison :-) 
 .
Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 13:26
Papa weeek end a écrit en commentaire au billet "L'art de se couper les cheveux en huit" :
 
je suis le papa week end d'une petite princesse de 4 ans ... je découvre votre blog et vous êtes en pleine reflexion de le continuer ou pas ... c'est pas juste ... continuez svp ... tous les jours des pères deviennent des papas contrariés ...
 
C'est gentil.
Mais je ne vois pas en quoi mon blog est utile sur le sujet.
 
Elle est interessante cette question du témoignage mais pas si simple.
Témoigner de quoi ?
De ma paternité contrariée ?
Mais ma paternité n'est contrariée que par mon ex femme.
Et j'imagine que ce papa qui m'écrit n'est lui aussi contrarié que par une ex de mauvaise volonté.
C'est toujours la même histoire.
 
Ce n'est pas un questionnement nouveau. Cela me titille depuis la création du blog.
 
Et cette même histoire a d'abord et toujours comme origine la mauvaise relation avec la maman.
 
C'est de cela dont nous avons a témoigner.
Uniquement.
 
Je l'ai fait au début. Je racontais toutes les tracasseries que m'a paternité avait à subir. Je faisais des copies de ses sms, de ces courriers ... etc
C'est lassant sur le temps à écrire.
Il y a la question du sens.
Parceque ce récit au quotidien ne témoigne que d'une mauvaise relation avec quelqu'un. Ce n'est que le récit d'un conflit avec une personne.
Il faut alors beaucoup d'humour pour tenir le lecteur en haleine !!
Eh oui des lecteurs là il en faut. Si on veut témoigner ce n'est pas à huit clos qu'il faut le faire !
 
Plus les gens liront, plus ils sauront.
Sauront quoi ?
Que mon ex me fait chier :-)
La version mélo alors ?
Car derrière ces tracasseries il y a beaucoup de souffrance.
Mais une fois que cela a aussi été dix cent fois, que devient le témoignage ?
 
Oui Nico du mélo il en faut, mais point trop n'en faut, à pas tomber dans le ramollo  ! :-)
 
Il est difficile de sortir de la litanie des plaintes et des reproches parceque c'est malheureusement ce qui nourrit ou nourrissait mon quotidien. Moins depuis quelques temps il est vrai.
Enlevez la mauvaise volonté de ces mamans qui sont ici en procès .... et tout est clos. Chacun et chacune faisant ce qu'il faut dans le respect des intérêts de tous.
 
J'avais plein d'idées au début !
Je pensais aussi que cette cause des pères, en mal d'identité pour moi, serait mieux représentée sur le web, nottament à travers les blogs.
Ce n'est pas vraiment le cas et on est loin du compte !!
J'ai remis un peu à jour les liens sur la partie gauche de la page.
Ben oui, ce n'est pas glorieux ! :-)
 
Je pensais aussi que les associations seraient plus présentes, plus agressives, plus percutantes ! Sur le web j'entend.
La majorité ont des design de pages perso des années 2000 avec des dates de dernière mise à jour datant de six mois !
Pas de témoignages, pas de vie ... rien le plus souvent. Des dates de permanences, de réunions. Je me demande ce qui s'y dit  parfois !
 
Je pensais beaucoup de chose mais l'état des lieux est ce qu'il est.
 
J'avais eu aussi l'idée de collecter des témoignages et de les "scénariser" en ligne afin de dégager, au dela des histoires personnelles, ce qu'était la cause des pères comme fait de société. Cela devenait alors plus interessant pour tout le monde.
J'ai lancé quelques appels, sur ce blog, aux associations, sur des forums.
Il n' y a jamais eu le moindre écho à mon idée :-)
 
Alors ne me voyez surtout pas amer ou déçu.
Je fais seulement le constat.
Pour que nos histoires personnelles deviennent le témoignage d'une situation sociale il y a un vrai travail de construction à faire.
 
Pour moi la cause des pères serait :
Des pères qui parcequ'ils divorcent ou se séparent voient leur rôle, leurs droits et même leur légitimité remise en question par la maman des enfants.
Après, cela prend milles formes et couleurs. Chacun son feu d'artifice !
Ce sont des situations sociales et humaines très difficiles. D'autant plus insupportables que la loi, la morale et le bons sens s'y opposent totalement.
 
C'est cette contradiction qui fait la cause commune et qui doit être mise en lumière.
Il y a souvent des gens dans la rues pour défendre leurs conditions de travail, de salaire, de retraite. Ce qu'ils veulent est très clair, bien identifié et quantifiable.
Ils ont souvent un interlocuteur unique avec qui négocier ou engager le bras de fer.
Mille pères dans les rues et ce sont mille interlocutrices qui sont en cause, mille histoires et cas personnels.
"Nous voulons être le père de nos enfants"
La loi y pourvoie mais n'est pas appliquée. Dans les cas qui nous occupent j'entend.
 
Beaucoup de blogs de pères s'en prennent à la Justice. Je l'ai fait aussi.
C'est vrai que de nombreux juges ne jouent pas le jeu et s'asseyent sur les droits des pères.
D'un autre côté comment demander à cette même justice de régler des conflits personnels ?
Et puis toutes les violations sont au civil et il n'y a guère de sanction prévue pour les contrevenantes.
 
Bon eh bien voilà, en devenir ... :-)
 
Je pense depuis le début que cette cause n'est pas assez visible. Les premiers responsables en sont les pères eux même qui communiquent assez peu sur ce qu'ils vivent.
Faites des blogs les gars :-)

. 
 
Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 01:38
Mon audience à baissé des deux tiers ces deux derniers mois !
Cela m'indiffère assez, je suis juste traumatisé ! :-)
 
Mais ou êtes vous ô lecteurs zé lectrices ?
Avez vous jamais existé d'ailleurs ?
 
Ben oui après tout va savoir !
On me disait une centaine par jour, on me dit maintenant une trentaine.
Et si je me réfère aux stats de weborama je suis à une quinzaine de visiteurs uniques par jour.
 
C'est très fluctuant non ?
Bon alors y'a quelqu'un ?
 
En fait c'est la brusque baisse qui m'interpelle.
Moins dix ou vingt pour cent me font réagir en webmaster.
Un trou d'air comme ça m'interpelle sur la réalité de l'audience et donc de l'autre, l'Autre.
La place de l'autre. Il en a forcément une. D'une façon ou d'une autre. Sinon on tient pas un blog. On écrit en local. Un journal. Ce n'est pas nouveau.
Non ?
 
Du coup je me suis demandé ce qui me motivait. Pourquoi je venais plusieurs fois par semaine, parfois tous les jours, pour évoquer quelques bouts de ma vie, de mon quotidien. Coller des photos de mon môme, de nos bricolages, de certains évènements ... enfin des choses totalement privées et anodines.
A qui je montre ça ? Pourquoi ?
 
Bloguer c'est bien communiquer ou je me trompe ?
Quand on veut communiquer les premieres questions sont en général  "à qui" et "quoi" !
 
C'est vrai qu'est-ce que je fous là s'il n'y a personne ? :-)
 
Seulement il n'y a pas personne, il y a du monde.
Est-ce que le nombre est important ?
 
Pffffff !
J'ai mon QI 95 C qui va se faire sauter les baleines ! ;-)
 
Et puis ce blog n'est pas un journal intime. Je l'ai crée au début pour témoigner des difficultés d'un père pour assurer sa paternité.
La cause des pères. Tout ça ! Faire avancer le chmilblik.
Je n'ai pas fait avancer grand chose et la cause des pères se résume en fait pour moi à une mauvaise relation avec mon ex femme.
Si vous lisez le difficile blog de papa courage la cause des pères c'est pour lui la France à traverser pour caliner ses gamines !
Ce sont des histoires personnelles. Je ne vois plus trop ou est la cause ? La cause contre l'égoîsme, la méchanceté, la bétise profonde ? Tout ça ne regarde pas la loi !
 
Et puis ma paternité est moins contrariée qu'au début. Ce n'est pas que je sois moins en colère mais je vois plus mon fils.
Après il va falloir que je me fasse à l'idée que je suis séparé.
Je veux dire que je ne peux pas voir mon fils comme je le souhaite. A moins d'en demander la garde.
Cela viendra sans doute. Peut-être.
En attendant ... point.
Et donc pas de quoi tenir un blog.
 
Il y avait l'idée aussi d'écrire pour mon fils !
A voir.
Il faudrait déjà que je sauvegarde la cendizaine d'articles existant et que je la mette en site.
Eh oui c'est fragile un blog. Cela peut s'arrêter d'un moment à l'autre. Une maintenance comme celle de ce matin qui tournerait au vinaigre :-)
Oui nous sommes désolés, vraiment vraiment mais on a tout perdu. Parti, hop, envolé !
Et puis lui faire lire quoi ?
"Regarde fils tout ce que t'a mère m'a fait subir"
Genre !!!
Et puis est-ce qu'il aura envie de lire ? Dans dix ans ? Vous voyez le nombre d'articles ? :-)
 
Je devrais peut-être fermer celui ci et me poser la question d'un autre.
Un qui serait axé sur le bricolage enfant par exemple.
Cela répond bien aux questions "à qui ?" et "quoi ?"
Quand au pourquoi ? Eh bien échanger des idées, des astuces, des adresses.
 
Pour le reste il n'y en a peut-être pas en ce qui me concerne.
Quand j'enlève le sujet cause des pères et que je range le bricolage ailleurs il ne me reste pas beaucoup de contenu.
 
Quand à faire parallèlement quelque chose de plus personnel, je ne sais pas si j'en suis capable.
Sur le thème de l'expression de soi, du récit de vie, je trouve les blogs féminins plus interessants.
En fait plus riches de vie.
Plus riches d'émotions.
Elles semblent mieux savoir parler d'elles et de leur vie que nous.
Plus riches de l'autre. Des autres. Les femmes postent par exemple plus de commentaires que les hommes. Je n'ai pas compté c'est vrai mais je me suis plusieurs fois fait la reflexion.

L'émotion ?
Des émotions on en est traversé du matin au soir, hommes comme femmes.
Content, pas content, heureux, stressé, impatient, envieux, attristé, déçu, enthousiaste, fier, honteux, jaloux, impressionné ... etc.
Il y a peut-être que les femmes s'arrêtent plus que nous à ces émotions et les accrochent à du vécu.
En caricaturant un peu une femme va te raconter sa journée en une heure alors qu'un homme va raccoucir. "Ras, comme d'hab, qu'est-ce qu'on mange ?"
Ce que je comprend tout à fait :-). Je suis homme et je conceptionne (!) un peu comme ça. Une façon d'être aux choses, aux gens, à la vie.
On peut passer une heure dans un tram ou sur l'autoroute et n'avoir rien à en dire ou au contraire être capable d'en parler pendant une demi heure.
Question de position face à ce qu'on vit !
Chacune des positions le fait très bien. Mais c'est du coup une source de malentendus divers et variés :-)
 
Tout ça pour dire qu'on ne peut pas tenir un blog en se contentant de dire chaque soir "Ras, comme d'hab"
Quoique :-)
Ben oui si c'est ce qu'il pense cet homme, il a bien le droit de l'exprimer.
 
Bon ce blog j'en fais quoi ?
Moi si je vous raconte une journée vous allez être gâté :-)
Je vais vous le faire par le menu !
"Ce matin je me suis levé à sept heure et demie. J'ai d'abord ouvert les yeux. En même temps je crois mais je ne saurais le jurer avec une absolue péremptoirité (j'aime bien :-) Quoi qu'il en fussa ils étaient ouverts. Mais cela ne servait à rien je m'en souviens car il faisait encore nuit noire dans la pièce. Ce qui ne m'inquiéta nullement ! Il n'y avait pas non plus de raison il faut dire ...."
Après ça peut continuer longtemps n'est-ce pas.
 
J'exagère un peu bien sûr.
 
Bref en questionnement le blog ...
 
Et toi le passant qui passe pourquoi et pour qui blogues tu ?
Je pose la question au hasard !
Vos réponses m'interessent même si cela ne m'en donne pas à  moi ... et puis je verrai bien s'il y a quelqu'un au bout du tuyau :-)
 
Et si vous n'existiez pas finalement ! Et si c'était des robots qui me laissaient parfois des commentaires ?
Et si j'étais tout seul en fait ?????????
 
Ben voui j'ai les baleines qu'ont sauté, je m'avais prévenu  :-)

.
Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 20:56

... qui pointe à peine le bout de ce qui n'est pas encore un nez..

En d'autres termes N va avoir un troisième petiot cousin, du moins de mon côté, et moi je vais par le fait être tonton pour la troisième fois.
Je dis cousin par habitude :-) mais à ce stade ce n'est pas encore tout à fait perceptible !

Souvenirs ...
Ah l'heureux moment de la première échographie.
Pour moi c'est de l'ordre de l'indicible.
Le doigt du toubib montrant sur l'écran la petite tâche blanchâtre et vacillante.
Je regardais l'écran, le ventre de ma femme, l'écran .... Ben merde alors !

Jusquà cette visite, la grossesse de ma femme restait un évènement un peu abstrait.  J'étais super content mais je ne savais pas trop de quoi finalement ! Je ne l'avais pas vu, je ne le connaissais pas.
Je ne l'avais pas non plus entendu !

Le voir était boulversant, entendre son coeur battre devenait exaltant. 
J'aurais pu hurler en cette seconde ...
On vit dans un monde trop civilisé. Il y a des trucs, ça doit venir du fond des âges et des tripes, ça se crie, ça se rugit, c'est trop fort ...

Quels mots utiliser pour rendre les tombereaux d'émotions qui me traversaient en vrac ?
Il y avait de la joie, de l'amour, de la tendresse, de la fierté, de l'énergie, de l'entousiasme.
C'est le tout mélangé qui a des effets détonnants et fait l'indicible.
Il y a du merveilleux dans ces instants, du féérique comme pourrait l'être l'apparition d'une fée au milieu de ses petites étoiles scintillantes.

Cette première rencontre est magique. Les mots ne disent rien. Cela dépasse tout.
Magique aussi que ce miracle de la vie naissante qui s'offrait là  à mes yeux et à mon coeur.
La vie ça commence là, comme ça, aussi humblement et si minusculement, pour tous, depuis toujours et jusqu'à la fin des temps.
C'est le début d'une vie, d'une histoire, d'un destin.
Cela donne de l'espoir car c'est une page blanche.

Quel merveilleux moment de vie ...

Et c'est donc ce jour là que je suis tombé amoureux d'un têtard translucide et que j'ai commencé à parler au ventre de ma femme :-)

Il y aura des moments plus intenses encore, comme les séances d'haptonomie ou la naissance, mais cette première rencontre garde une saveur paticulière.

Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 23:27
Après mes hormones qui défaillent, serait-ce maintenant mon QI qui part en sucette ?
Cinq minutes pour d'abord comprendre et ensuite monter le jouet du dernier Kinder Surprise !
"Tu vas y arriver papa c'est sûr"
"T'inquiète fils, j'ai eu mon BEPC sans même le passer, alors tu penses si je vais me laisser pourrir par ce ridicule gadget en plastique !"
 
Blague à part, ce n'est pas la première fois que le petit se heurte à un jouet à la finalité incertaine et dont la notice de montage est du vrai foutage de gueule quand on la sait destinée à des enfants.
Alors de deux choses l'une. Ou papa et son fils sont vraiment des niais ou alors les gens de chez Kinder pratiquent leurs tests auprès de mômes surdoués au QI de 250. Ou alors seulement entre adultes déjantés shootés au chocolat au lait et tous fierrots de leurs trouvailles à la mord moi le noeud !
 
Ce qui est certain c'est que N. qui n'est pas un petit garçon spécialement demeuré ne peut y arriver seul.
 
Et comme il est mentionné sur l'emballage que c'est déconseillé en deça de trois ans je suppose bêtement qu'au delà c'est OK.
Eh bien non et ça m'énerve !
 
Il faut quand même préciser qu'au bout du compte nous n'avons toujours pas compris à quoi servait le bidule ou comment il fallait s'en servir. Seulement qu'il se lance ! C'est du moins ce que semblait indiquer la photo de la notice. Alors on a l'a lancé deux trois fois. Le machin s'est écrasé comme une bouse ou comme n'importe quel objet qu'on lance et qui retombe !! Pas besoin d'un kinder surprise pour ça ...
 
Quand je pense que des gens ont réfléchi, cherché, dessiné, maquetté, fabriqué une matrice, lancé une chaine de fabrication ... pour ça, cela me fait pitié !
 
Conclusion, boycott.
On finit la boite pour récupérer les petites capsules jaunes dont nous allons avoir un usage prochain et puis terminé.
D'un commun accord d'ailleurs !!

Et comme je ne suis pas content du tout j'exclue également à compter d'aujourd'hui toutes les autres marques du groupe Ferrero. Nutella se remplace aisément et je me passerai très facilement de Rocher. Le reste, Mon chéri, Tic tac, Duplo ... etc je n'en consomme pas.

Voilà. J'ai peut-être un QI de nabot mais je reste encore maître de mes choix de consommation ...


Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 06:41
N aimant les surprises  il va en avoir une Mercredi.
Au lieu de la porte gauche en entrant il faudra prendre celle de droite.

Il sait qu'on doit déménager mais la date n'était pas fixée, le bail prenant officiellement effet au premier Juin.
J'aurais préféré qu'il soit là et qu'il participe au changement de lieu. Cela l'aurait rassuré car il ne semblait pas très au fait la semaine passée de la notion de déménagement. "Et ça on emmène ? ça aussi ? ça également ? "

D'un autre côté c'est beaucoup plus pratique sans lui.

Ainsi donc nous allons passé d'un placard à balai à un ... placard à deux balais !
Depuis le divorce je me promène de placards en placards :-) Dans tous les sens du terme d'ailleurs !!

C'est tranquille comme déménagement. Les deux apparts étant vides j'ai tout mon temps pour aménager et adapter les lieux au fur et à mesure.
La chienlit c'est la connexion Internet. J'ai pour le moment gardé l'actuelle  en faisant courir trente mètres de câble à travers le palier.  Mais comme le précédent locataire n'avait pas de fixe il faut qu'un technicien Telecom passe et ce ne sera pas avant le 19. Ensuite je serai out pendant dix jours, le temps de "construire la ligne" comme ils disent !
J'adore cette expression ; j''ai toujours l'impression qu'ils vont creuser un tunnel jusqu'à chez moi. Un matin un type va sortir de la prise, poussiereux et tout souriant en disant "France Telecom à votre service" !

 
Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 15:48
Il y en a qui font le pont à faire des ronds dans l'eau, d'autres qui font le con à tourner leurs os en rond !
Et ainsi font font font !
Petit moment de bourdon.
Allons allons faire un tour de bourbon que me ronds deviennent carrés, triangles ou losanges :-)

Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 09:25
Dans un commentaire au billet " Jamais assez prudent" Nelly évoque une anecdocte à propos d'un pervers sexuel. Une histoire survenue lorsqu'elle était enfant.
 
Je ne sais pas quelle est la solution pour nous défendre contre ces sortes de prédateurs et quelle réponse notre société doit apporter.
Je sais ce que je ferai moi si on essaye de toucher à un cheveu de mon fils ...
 
Encore que !
Il y a quelques mois nous étions dans un bus avec N. Un type un peu zarbi, sans me prêter la moindre attention se penche vers lui et commence à lui parler. Voix forte, rocailleuse ... le petit semble apeuré. Je me penche vers l'homme et lui demande gentiement de le laisser tranquille. Il ne tient pas compte de ma remarque et continue. Je hausse un peu le ton et lui intime l'ordre de lui foutre la paix. Il reste alors silencieux quelques instant puis de nouveau se rapproche de N et lui prend la main ... Le petit est cette fois terrorisé .... J'ai alors comme un voile rouge devant les yeux et je sens mon poing se crisper, le corps déjà tendu... la petite seconde ou tout peut basculer ... J'ai finalement repris la main de N et l'ai entrainé vers le fond du bus ...
 
Sans doute ai-je bien agi. A d'autres moments je me dis que j'aurais du lui péter la gueule et lui briser les doigts ...
 
On me rétorquera qu'à l'heure actuelle je serais en tôle et lui toujours libre. Quel délit avait-il en effet commis ?
 
Mais qu'est-ce qu'un type qui aborde ainsi un enfant, lui parle sans se préoccuper de la peur qu'il inspire et commence à lui caresser la main ?
Comportement pour le moins equivoque non ?
 
Je veux bien laisser à la société le soin de nous protéger. Mais alors qu'elle le fasse ...

Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article