Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 00:45
Contraint au respect de l'ordonnance depuis maintenant un peu plus d'un mois en attendant de repasser devant le juge je demande tout de même régulièrement à la maman de revenir sur ses positions et à voir N.
J'ai par exemple demandé à ce qu'elle me l'amène tout à l'heure car nous sommes Mercredi.
Rien ne s'y oppose véritablement.
 
La réponse n'a pas tardé.
 
Je ne t'amenerai pas N. demain. Cela n'est pas prévu dans le jugement qui régit la garde de N. lorsque nous n'arrivons pas à trouver un accord.
Par ailleurs tu pourras chercher N. samedi à 14h chez nous et nous le ramener dimanche à 19h comme cela est indiqué dans le même jugement.
 
A lire avec ironie sans doute.
Ni les jours ou les semaines n'étant extensibles les seules possibilités sont celles du mercredi et du vendredi afin de pouvoir vivre de vrais week end. Après c'est la garde alternée et elle n'est pas possible du fait de l'éloignement du petit. Entre autre :-)
J'ai eu alors comme un léger coup de sang et ai envoyé les quelques mots suivants
 
 J'ai envie de voir mon fils. Il me manque.
C'est quelque chose qui te parle ça !
Comment t'opposes tu à cela ?
Envie de voir son enfant ! Mais qu'ai-je donc à devoir quémander pour cela et qu'as tu donc à refuser ?
Est-ce que tu te représentes ce que sont des week end d'un jour et demie ?
Humainement. Cela te parle comme notion ?
Quelle justifification à ton comportement ?
Haïs moi si cela te chante mais qu'est ce donc que de prendre cet enfant en otage et de toujours te servir du pretexte d'une décision de justice qui n'a de toutes façons jamais été respectée.
Et qui n'a pas à l'être tant tu devrais te féliciter pour lui de mes demandes !!
 
J'ai reçu la réponse suivante en fin de soirée
Ni la mise en forme ou les couleurs sont de moi.
 
Je souhaite à l’avenir que :

  1  - tu cesses de me harceler quotidiennement avec tous tes messages (courrier, sms, e-mail)
      me faisant mille et un reproches, me mettant en demeure de, ... Etc.,
  2 -
tu arrêtes de m’envoyer des messages à mon travail, ma vie privée ne regarde en rien mon
      employeur,
  3 -
tu arrêtes de parler négativement de M. tu cesses de le dénigrer devant moi et devant N.)
  4 -
tu arrêtes d’envoyer des courriers à mes proches (M., mes parents, M. et B., la tatie) pour
        leur faire part de tes doléances ou demander des nouvelles de N.,
  5 -
tu ne reviennes plus sur des décisions qui ont été prises,
  6 -
tu t’en tiennes aux horaires que je définis,
  7 -
tu utilises le téléphone lorsque tu as des questions,
  8 -
tu cesses de me raccrocher systématiquement au nez lorsque je te téléphone,
  9 -
tu me fasses le virement automatique de la pension alimentaire de XX euros mensuels
        pour N
10 -
 
tu acceptes de venir discuter de vive voix de tout ça avec M. et moi afin de trouver des 
        solutions
. Il est facile de critiquer, avoir une démarche constructive est plus difficile. Pourtant
       c’est vers cela qu’il faut aller maintenant.

Lorsque et UNIQUEMENT lorsque les 10 points ci-dessus seront résolus nous pourrons trouver de meilleurs accords quant à la garde de N.

Nous appliquerons donc l’ordonnance aussi longtemps que nous ne pourrons pas trouver d’accord.

Il est inutile de répondre à ce message.

Si tu veux que la situation s’améliore, traite les 10 points ci-dessus et c’est tout.

Toute autre démarche est inutile et ne fera que retarder ce que tu souhaites !

C. , la maman de N
 
Cela se passe en France en 2006 et je ne peux rien faire directement contre les délires ou les mensonges de cette femme.
C'est proprement  insupportable mais ce que je peux ressentir moi n'a que peu d'importance.
Je reçois souvent en mail ou en commentaires de ce blog beaucoup de témoignages de gentillesse et d'encouragement.
Je ne manque plus d'aucune sorte de courage et je gagnerai soyez en assuré.
Ce qui ne me tue pas me rend plus fort !
 
Comprenez simplement que ce que l'on appelle la cause des pères s'illustre assez bien dans ce dernier échange de mails.
Cela commence par un divorce ou une séparation. L'un veut continuer à voir ses enfants autrement que façon anecdotique et assumer pleinement son rôle. L'autre ne veut pas et fait des enfants un objet de chantage et un instrument de vengeance. Vous avez ensuite toutes les versions et déclinaisons possibles ...
L'anecdote dépasse le cadre de mon histoire et de très nombreux pères dont vous pourrez lire les récits ou les témoignages vivent peu ou prou la même chose.
Imaginez seulement vos enfants pris en otage de cette odieuse façon sans pouvoir réagir ou intervenir d'aucune façon.
La loi, la morale, le bon sens, l'intérêt de l'enfant ... rien n'y fait.
Vous pouvez étouffer de rage, de colère, d'indignation .... rien n'y fera.
 
Il y a sans doute des injustices plus graves dans ce pays qui remettent en question la survie même des individus.
La cause des pères en ce sens n'est pas la plus tragique.
Mais cela reste un vrai problème dont les conséquences sociales, humaines, psychologiques, financières, materielles sont importantes. Tant pour les enfants pris en otage que pour les hommes qui ont à subir ces situations et à se mobiliser en permanence pour exister.
 
Vraiment pas étonnant qu'autant de pères lâchent la rampe et abandonnent la partie.
Autant d'adversité, d'obstacles, de méchanceté, de lutte quotidienne contre une bétise à l'état le plus pur pour être simplement de vrais père auprès de ses enfants !
C'est un sacerdoce et c'en est véritablement surréaliste.
Quand vous entendez autour de vous des histoires de pères qui démissionnent ou se sauvent soudainement demandez vous avant de juger dans quel contexte cela se fait et interrogez vous au delà du discours que peuvent tenir les mamans ( ou le père quand c'est lui qui est fautif et se conduit de cette manière)
    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bobby 30/04/2007 15:45

Je vous félicite pour votre courage et votre volonté. Je sais, de part mon expérience le courage qu'il faut pour tenir le coup dans de telles situations. Je suis moi-même soumis à des contraintes qui parfois me désespèrent. Mais surtout protégez votre enfant car il est aussi victime que vous et n'a aucune responsabilité dans cette histoire. Continuez à aimer votre enfant même à distance et faites votre deuil de ce que vous ne pouvez pas changer, de ce qui ne dépend pas de vous. Merci pour votre témoignage. Je me sens moins seul.

Eric 27/11/2006 05:57

Merci Christine.
J'avais compris en effet qu'en Belgique la liberté d'expression des pères à travers par exemple les blogs semblait plus fragile qu'ici en France.Sauf à injurier ou diffamer personne ne me fera retirer aucun texte de ce site.
Ici aussi les métiers que tu cites sont majoritairement occupés par des femmes.
Eh oui il faut continuer le combat !
Bien à toi Eric

Christine 26/11/2006 13:15

Cher Eric,
Ce que je lis ici est courant dans le monde. Certaines mamans considèrent que leur enfant leur appartient à 100%. L'aliénation parentale est fortement discutée, surtout de la part de pédo-psychiatres qui travaillent plus en faveur des "mamans.
Aussi, en Belgique, 80% des juges sont des femmes. 80% d'assistantes sociales, qui doivent normalement faire des enquêtes ... sont des femmes.
Faire une action? Croyez bien que les papas de Belgique n'ont pas essayé. Seulement, la justice belge, dans certains jugements, ordonne à un papa d'enlever son site web, et qu'après seulement on commencera à discuter. La presse belge est muselée. Elle ne suit pas les papas.
Ceci n'empeche pas bien sur, qu'il faut continuer le combat!
 

Marie Bland 15/11/2006 13:58

Bonjour, je viens de faire sur mon blog un tout petit sujet sur les souvenirs d'enfant. Je me demande comment se fichent dans l'esprit d'un enfant le genre de choses dont tu parles. Quels souvenirs aura de tout ça le petit N. ?  En parle t-il parfois ?  Bon après-midi quand même