Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Autre liens

. Webcam Strasbourg
  ACTUALITE
EN LIGNE
. Rue 89
Le monde 
Libération 
  Le Figaro
. L'express 
  Le point
   
. HoaxBuster
. Charlatans
  Allo Streaming 
   

Pensées

« Vis ta vie comme si tu devais mourir demain. Apprend comme si tu devais vivre toujours »
Mahatma Gandhi

« Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui »
Sacha Guitry

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers »
Pythagore

« N’estime l’argent ni plus ni moins qu’il ne vaut : c’est un bon serviteur et un mauvais maître» 
A. DUMAS Fils

« La richesse est un instrument dont on use, et non un dieu que l’on vénère» 
Calvin Coolidge

« Comment savez-vous si la Terre
n'est pas l'enfer d'une autre planète ? »

Aldous Huxley
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 23:58
D'abord un bon anniversaire à mon petit bout qui a aujourd'hui cinq ans.

Allez je le dis. Que le temps passe vite !
Après le bricolage la philosophie est ma deuxième passion comme vous pouvez le constater !
A ce stade je ne vais pas me noyer dans la profondeur de mes pensées !

Je regardais en début d'après midi des images de ses deux ans. C'est marrant et émouvant de voir un petit humain grandir.
Troublant aussi. Pareil j'étais. Pareil nous étions tous et pas l'ombre d'un souvenir, du moins conscient, de cette tendre époque.
Ils sont pourtant là, quelque part, nichés dans les replis de notre mémoire.
Je parle bien sûr pour moi mais je sais que cette "amnésie" est partagée par beaucoup. 
 
Peut-on se souvenir par procuration ?
Je posais la question il y a quelques jours en évoquant les milliers de photos ou de films que grâce au numérique nous prenons aujourd'hui de nos enfants.
J'ai bien à titre personnel quelques photos de mes deux ou trois ans. Voir avant et par l'exemple :-)
Ils ne m'évoquent rien et cela pourrait répondre à ma question. Mais ces photos sont très peu nombreuses, souvent éloignés dans le temps ou dans l'espace. A l'époque on prenait beaucoup de photos posées. Il y manque souvent la vie, la spontanéité, les détails, les gros plans, les décors. Des lieux et des moments de vie également qu'il était impensable il y a quarante ans de photographier comme la crêche ou la vie à l'école.
Mais pour N par exemple et sans doute pour les vôtres aussi c'est le film de leur vie qu'ils pourront retracer. A certains moments au jour le jour.
 
Est-ce que cela changera quelque chose ?
Dans la construction de leur identité ? Dans le lien qu'ils entretiendront avec leur passé ? Avec leurs ainés ?
On est tous et toutes le produit d'une histoire. Est-ce que d'avoir accès à cette histoire en change la perception que nous en avons ?
Est-ce quelque chose qui resserrera par exemple les liens familiaux ?
Souvent il m'arrive de villipender, je suis poli, l'arrogance de nombreux adultes. Est-ce que de se voir babiller en couche culotte les rendra plus humbles ?
Est-ce que de se regarder se débattre comiquement avec leur première danette au chocolat les rendra moins grave ?
Seront-ils plus proche de leurs enfants ?
De leur Enfant également au sens de l'Analyse Transactionnelle et qui correspond aux pensées, aux émotions et aux comportements de sa propre enfance?

Est-ce que la photo numérique sauvera le monde et rendra les hommes moins bêtes ? :-)
 
Mystère et boule de malabar que je ne résolverai pas ce soir.
Sans doute pas demain non plus vous avez raison :-) 
 .
Repost 0
Published by Eric - dans Reflexions
commenter cet article
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 21:04
N aura finalement un joli cadeau jaune à deux roues, communément appellé vélo.
J'en ai trouvé un à W. pour 10 euros ou il y avait un marché aux puces.
Si je ne cite pas le nom du village ce n'est pas par discrétion mais parceque je l'ai déjà oublié.
Vingt cinq ans que je vis en Alsace et je ne me fais toujours pas à la barbarie des blazes du coin. Pardon s'il y a des Alsaciens qui me lisent mais avouez que c'est quand même coton de se les mettre en bille quand on a pas été nourri avec. Je parle des noms de village, pas des Alsaciens !
Quoique .... mais c'est une autre histoire ...
Bref, un bled se terminant en "heim" comme presque tous les patelins du coin. A se demander d'ailleurs pourquoi Strasbourg ne s'appelle pas Strasbourgheim !
 
C'est soeurette qui m'a proposé la ballade hier en début d'après midi.
Elle avait aussi un peu d'argent à me remettre de la part de mes parents.
Un petit geste supplémentaire de leur part. Un geste de plus ...
 
Alors il est pas beau hein !
Il n'était pas non plus dans cet état là hier.
"Je n'ai pas eu le temps de le nettoyer" a dit la dame ! Tu parles ! A se demander si son môme n'avait pas labouré tous les champs alentours avec !
Alors ce matin copain copain on a pris une petite douche ensemble, histoire de faire connaissance et de lui enlever les trois tonnes de boue qui l'enrobaient comme une coquille.


 
Puis je me suis occupé de resserrer le frein avant qui baillait un peu ....
Grand moment de sollitude !
J'en sais un au pays des cigales que ça va faire marrer mais bon !
Clé de 9 entre les dents, cle de 10 dans la main droite et à l'attaque ....
Une heure et cent mille jurons plus tard ça patinait toujours dans la semoule !
T'es con, tu le fais exprès, t'as pris des cours de bétise, arrête de sniffer le lineau, en tous cas fais quelque chose parceque là mon garçon tu frises l'Everest du ridicule !
 
Jusqu'à ce que je me rende compte que le câble était sorti de son logement au niveau de la poignée et que je pouvais toujours m'escrimer à serrer, desserrer, encore et encore au niveau du frein ....
 
Bon eh bien maintenant vous connaissez mon petit nom ... Mr Bricolage, c'est moi :-)
Je ne sais pas ce que je vais faire comme boulot, mais ce ne sera pas dans l'équipe technique du prochain tour de France !
 
Des fois on m'appelle Mr sens pratique aussi.
Il y a une quinzaine on se rend avec N au parc des Contades ou il y a un jardin d'enfant, clôturé par un petit grillage.
Il y a aussi une porte, forcément. Avec une poignée, forcément aussi.
Qu'il suffit de tourner, comme se tournent toutes les poignées de la terre et j'imagine de la galaxie.
Alors je tourne. Puis je tire, je pousse, je soulève ... je regarde aussi la cinquantaine de personnes, adultes et enfants qui sont de l'autre côté.
Je me dis des trucs aussi intelligents que " Ils ne sont quand même pas tous passés par dessus ! Et avec les poussettes, comment qu'y zont fait ? Putain, arrête de déconner et ouvre cette porte" ou" Il faut une clé maintenant et  on m' a rien dit". Ben oui on est venu des centaines de fois dans ce foutu jardin !
N est à mes côtés, ballon d'une main, fresbee de l'autre.
"Alors papa ?"
"Alors quoi ? "
Les secondes s'éternisent ... Un gentil monsieur se lève alors d'un banc proche et viens vers moi en souriant.
En ricanant ouais je me dis ! Je sens que je m'enfonce en ajoutant la parano au ridicule !
"Il faut tourner, pousser et soulever ..."
"Et qu'est-ce que je fais à ton avis connard depuis deux minutes ?"
"Mais oui c'est bien sûr" que je répond en riant platement et le remerciant pour son obligeance.
Je pousse d'ailleurs tellement que la porte finit par s'ouvrir violemment en allant claquer sur le grillage, m'attirant les foudres de quelques regards courroucés.
 
Cinq ans de plus et N aurait dit " Je connais pas ce mec, jamais vu, 'sais même pas qui c'est " :-)
 
.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 16:22
Opération rester debout !
Téléphone coupé en appel. La semaine prochaine ce sera le portable. Puis Internet dont je ne sais d'ailleurs pas pourquoi on me laisse encore l'accès.
Le frigo est vide et je vis sur mon stock de pâtes. C'est lassant mais ça tient bien au corps.
C'est l'anniversaire de N mardi et je n'ai même pas de quoi lui offrir un carembar ! Ou plutôt un malabar. Il préfère à cause des tatouages. Les malabars c'est moi qui les machouille parceque lui n'aime pas ça.
 
'Savez quoi ? J'en ai plein le dos, le même qu'est à louer dans le billet précédent.
Si M'dam la Vie ne veut pas me faire de fleur, n'a qu'à le dire une bonne fois pour toutes, que j'arrête les frais.
Là ça devient de la cruauté mentale !
Trois lignes à la rubrique faits divers comme épitaphe ça le fera très bien.
Se débattre toute la sainte journée en faisant risette pour donner le change en se disant que ça ira mieux demain devient ridicule.
Tazounette parlait un jour de guigne. Je répondais que ça n'existait pas et qu'il n'y avait que celle qu'on se fabriquait.
Eh bien je dois avoir une usine en surproduction dissimulée dans les replis de mon cerveau. Guigne & Co !
A moins que je ne sois devenu incompétent à vivre. Ou champion de l'à côté de la plaque, de la mauvaise décision, du mauvais choix, du contre temps ... question de point de vue.
 
Hier soir, rempli de joie de vivre, j'ai essayé de me bourrer la gueule. Histoire d'éloigner les mauvaises idées qui me fôlatraient dans la tête. Il me restait une vieille bouteille de whisky au fond du placard. Eh ben même ça je n'ai pas réussi.
Lassé au troisième verre. Je suis du coup allé saôuler l'évier avec le reste de la boutanche. Il hocquète encore !
 
Donner le change je disais.
Y'en a même une cette semaine qui m'a dit qu'elle me trouvait en super forme ! Elle avait pourtant l'air sobre et saine d'esprit !
Ce doit être l'effet pompes, tractions et autres exercices que je me ré impose quotidiennement depuis mon retour de vacances. Quand ça ne va pas je joue les shadocks ; je pompe et repompe jusqu'à épuisement. Il y a des soirs je n'arrive même plus à tenir un stylo ou à tenir debout tant j'ai les jambes lourdes !
Je ne sais pas comme j'arrive à cet exploit. En miette à l'intérieur et béton en façade !
C'est devenu une seconde nature. L'idée qu'il vaut mieux faire envie que pitié et que ça ne sert à rien de se lamenter.
Souvent aussi un coup d'oeil autour de moi me permet de relativiser un peu. Ce n'est pas que les malheurs d'autrui rendent mes problèmes moins aigus mais cela aide à ne pas se focaliser exclusivement sur ce qu'on a pas.
Mais je commence sérieusement à fatiguer je dois dire.
Et puis il y a un effet pervers à serrer les dents et les poings. C'est qu'on arrive plus à les dessérer. Sourire figé à la Joker.
On s'éloigne de soi d'une certaine façon.
Ce n'est pas une bonne chose de se fermer à ses émotions. On finit toujours par se les reprendre dans la tronche à un moment ou un autre !
Il y a juste qu'on ne choisit alors ni le moment ni les modalités ...
 
Sur le front de l'emploi, puisque c'est là que ça se passe, j'ai retrouvé mon conseiller préféré.
Il ne peut bien sûr faire de miracle, ça se saurait et il changerait alors certainement de métier, mais sa présence et son implication me soutiennent sacrément.
La dernière piste, un CAV dans un collège. Pas vraiment la panacée mais ce serait un pas certain. L'avantage de l'éducation nationale, ce sont les vacances. Rapport à N j'entend. Un job collant au calendrier scolaire m'enlèverait un sacré poid.
Pour le reste je répond je répond et répond encore.  Expert en lettre de motivation je deviens.
J'ai décidé d'en faire un jeu. Ce n'est pas le temps qui me manque ! Quand il y a possibilité d'envoyer les candidatures par mail je répond également au plus improbables, avec humour et dérision ... Allez savoir hein ! Des fois qu'il y en a un qui cherche à ouvrir un service boute-en-train !
 
En écrivant cela je me rend compte que depuis le divorce et la dépression il y a truc qui ne s'est pas remis en marche et qui reste encore en rideau quelque part au fond de ma caboche. Le culot justement, le flanc, l'esbrouffe, le grain de folie, les idées loufoques, le "vas-y t'as rien à perdre".
Je me suis toujours construit dans l'hors case, sur les chemins de traverse et dans les à côtés.
C'est moi, c'est ma vie, c'est comme ça d'une certaine façon et ça m'allait plutôt très bien.
Entre deux solutions possibles j'ai toujours privilégié la troisième !
Il faut que je revienne à mes fondamentaux ...
 
En attendant je vais aller rejouer les Shadocks !

.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 22:19
Pas très disert je conviens ces derniers jours.
Mais à quoi bon se lamenter sur son sort n'est-ce pas !
 
Et puis il n'y a pas que de mauvaise nouvelles.
Par exemple l'annonce de la retraite de Le Pen. C'est pas beau ça hein, franchement. On y croyait plus.
Ce n'est pas que ça va me remplir le frigo mais je suis content quand même.
Mais bon, après l'infanterie lourde, il y a maintenant la Marine ! Le FN ne coulera donc pas encore.
 
Il y a aussi la Française des jeux qui nous offre un troisième tirage par semaine du Loto. Le lundi deviendra donc également jour d'espoir !
C'est vrai que c'était quand même un peu long cette attente du Samedi au Mercredi.
Et puis c'est une bonne idée d'arrondir la grille à 2 euros. Fini les problèmes de monnaie.
Cela ne fait après tout que 65 % et des broquilles d'augmentation.
Merci la Française !
 
Je profite également de ce billet pour lancer un appel à  Wim Delvoye, cet artiste Belge qui sait si bien peindre les dos. (voir photo)
L'oeuvre peinte sur celui d'un jeune Suisse a été vendue 150 000 euros à un collectionneur Allemand.
Alors Wim c'est quand tu veux, à ce prix là tu me tatoue ce que tu veux ou tu veux.
Cela me rappelle bien sûr le film avec Gabin et de funès, le tatoué je crois que cela s'appellait tout simplement.
Non mais vraiment !
 
A part ça j'ai encore payé mon litre de carbu 1, 45 euros.
Vous y comprenez quelque chose vous ? Le baril est redescendu en dessous des cent dollars et le prix à la pompe n' a presque pas diminué !
J'ai lu trois fois l'article sur le sujet dans Libé ce matin et je ne capte toujours pas.
Il y était question des marges sur le raffinage, des disparités entre le dollar et l'euro, de la surproduction de l'opep, de la spéculation, des menaces terroristes et écologiques sur certains sites .... bref, du grand n'importe quoi !
Bien d'autres l'on dit et fait avant. Si tu veux enfumer le peuple, ne lésine pas, choisis ce qu'il y a de plus gros, de plus énorme et mieux ça passera. Eh bien voilà, un vrai cas d'école !

Chouette, chouette, chouette tout ça ....

.
Repost 0
Published by Eric - dans Actualité
commenter cet article
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 01:07
La rentrée de SamSam, le plus petit des super grands héros, chez Pomme d'Api et son dernier numéro.
N a adoré cette classe à fabriquer soi même et a passé une bonne partie du dernier samedi à jouer avec.
Vous pouvez retrouver Samsam sur www.samasam.fr. Après inscription gratuite sont proposés quelques vidéos,jeux et coloriages





















Dimanche en photos

 
 
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 22:36
Donc nous voilà reviendus comme dit Tazounette.
Pas de gaieté de coeur je peux vous assurer. Rentrée à angles aigus.
Et puis les retrouvailles avec Strasbourg sont de moins en moins joyeuses. Cette ville me lasse.
A la fois je m'y sens chez moi parce que cela fait vingt cinq ans que j'y vis et que ce sont les seules racines que j'ai. Les vingt premières étant un peu éparpillées au gré des vents.
En même temps je commence à ressentir une certaine distance avec ces lieux.
Pour le moment il y a de toutes façons N qui me retient attaché ici.
 
C'est important les racines. Elles symbolisent l'idée de continuité.Elles disent notre histoire et les lieux sont un peu porteurs de notre mémoire.
Je peux parcourir ici physiquement les ving cinq dernières années de ma vie.
Des rues, des maisons, des immeubles, des cafés, des quartiers témoignent de mon passage.
Je ressens d'autant l'importance de ce lien que celui qui me relie au vingt premières années me manque.
Il me manque comme manquerait une pièce d'un puzzle laissant un trou dans le paysage.
Je me souviens de la pièce manquante mais je ne peux pas la voir, la toucher, me promener autour.
Y'avais pas le numérique à c't'époque mes braves gens !
De N par exemple, depuis ses premières heures jusqu'à aujourd'hui il doit bien y avoir entre sa mère et moi et la famille autour au moins dix milles photos.
Si le gamin se pose la moindre question un jour il n'aura qu'à se plonger dans cette base de données illustrant sa vie ! Cela ne dit pas tout mais cela parle quand même.
 
Donc c'est la rentrée !
Alors ces vacances ? C'était comment que c'était ? J'en ai lu quequesz'unes qu'aimaient pas trop ça :-)
Bon moi c'était bien. Si je me faisais un peu moins la gueule, ce serait encore bien mieux !
Vis cool man !
 
N a appris à nager, à faire du vélo et à lancer le freesbee et les escargots. Pas peu fier de toutes ces succès ! 
Il y a eu des chateaux de sable, des tours de manège et de brouette, des plongeons, des séances de maquillages, des marchés aux puces, des courses dans des ruines moyen âgeuses, des promenades dans la nuit étoilée, des glaces dégoulinantes, des barbes à papa collantes, des rires, des larmes, des bouderies, des câlins et ... quelques  léchouilles de chien. Un peu de légèreté et d'insouciance.
L'ex à aussi pété sa durite comme annoncé.
C'était aux alentours du 20.
Comme d'habitude je suis tombé dans le panneau et me suis mis en colère.
"Tu me prend mon fils pendant un mois complet" qu'elle m'hurlait presque aux oreilles !
Si N ne voulait pas lui parler ou se montrait parfois peu loquace c'était ma faute et celle de mes parents. Je le contraignais et l'influençais dans ce sens.
J'ai vraiment vu rouge quand après nous être copieusement engueulés elle a rappellé et demander à parler à N. Je passe le combiné au petit tout en restant à proximité, une oreille sur la conversation. Je n'ai pas l'habitude d'écouter ses échanges avec sa mère mais là je pressentais l'enfume. J'entend alors la maman fondre en larme et lui dire "maman est si triste, tu me manques tellement, tu vas me remonter le moral hein mon chéri. ..."
J'ai vu le visage de N se voiler et des larmes on coulé sur ses joues. Il m' a tendu le combiné sans répondre.
Moi j'ai répondu.
Je vous fais grâce de ce que je peux penser !
 
Bonne nouvelle pour les cigales qui on célébré dignement et très mesquinement mon départ par une minute de silence. Du silence enfin ! : -)
Bon je trouve qu'elles poussent un peu loin le bouchon. Ce que je fais ressemble quand même parfois à de la musique !
Si si ...
 
 .
Repost 0
Published by Eric - dans vacances
commenter cet article
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 13:19
Ho hé du blog il y a quelqu'un ?
C'est la rentrée, coucou, on se réveille !
 
Je dois convenir que ça patine un peu dans les starting block depuis lundi matin, jour de notre retour.
Les vacances ce devrait être comme à la cantine avec rab à gogo.
 
Je m'en vais déjà aller vous lire un peu. J'ai finalement peu écrit et peu fréquenté le web au cours du mois passé.
Pas par manque d'envie ou d'inspiration. Il y a seulement que l'accès à l'ordi de mes parents était moins aisé, moins naturel qu'ici.
Qu'est-ce que vous voulez, on a ses petites habitudes ...

.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 23:12
A notre approche une fumée noire s'élève à flanc de montagne au dessus de la forêt. Des véhicules de pompiers et de la sécurité civile sont en attente le long de la route étroite qui mène au lieu de notre promenade.
Pas de chance pour le coup !
Dans le ciel les silhouettes vrombissantes des canadairs qui plongent dans la fournaise et se redressent rapidement après avoir déversé leur nuage de poudre rouge ou blanche.

Quel spectacle n'est-ce pas !
La curiosité est humaine et ce qui se déroule en ces instants sous les yeux est suffisament impressionnant pour attirer l'oeil et l'attention.
Il y a ainsi de nombreuses personnes ici et là, tête levées, les mains en visière ou tenant à bout de bras des camescopes braqués sur ce coin de ciel et de montagne enfumée.
Jusque là ce n'est pas bien méchant  et cela accomodera  les conversations du soir autour de l'apéro. Bien sûr si un des avions avait eu l'heureuse idée de se crascher c'eut été bien mieux. Si le corp du pilote éjecté dans l'explosion avait également été assez inspiré pour se disloquer en direct dans le bleu noirci du ciel, c'eut été carrément plus mieux ...

Mais de la curiosité au voyeurisme il y a une frontière que certains franchissent très allègrement, piètinant sans état d'âme toute idée de décence ... ou de prudence.

C'était le cas hier le long de cette route étroite pouvant tout juste laisser passer deux véhicules.
Il y en a qui s'arrêtent là, sur la chaussée, au hasard et sans crier gare, comme ça, comme on poserait un vélo au bord d'un chemin, sans feux de détresse et sans précaution, obligeant les autres véhicules à d'audacieuses embardées. Ils descendent, s'avancent sur la route, indifférends à la circulation klaksonnante, aux appels de phares, cherchant une trouée dans les brousailles pour un meilleur point de vue, un meilleur angle. Et puis ils restent là à fixer le ciel en attendant le passage suivant. En laissant bien sûr femmes et enfants dans les voitures.

Et voilà de bons pères de famille, sans doute bien sous tous rapports, transformés en quelques secondes par cet accès de curiosité malsaine en crétins mortellement dangereux et totalement irresponsables.

A croire que le bon dieu à un faible pour les cons !
Réunir autant de conditions d'un carnage sans qu'il y ait le moindre accidant est en effet un vrai miracle .
.
Repost 0
Published by Eric - dans vacances
commenter cet article
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 10:52
Début, milieu, fin de semaine !
Ah l'heureux temps de vacances ou les heures insouciantes, désertant leurs repères habituels, se font nonchalentes et se laissent aller au seul gré des humeurs.

Vacancier est un bien joli métier.
Notre gouvernement serait bien inspiré d'explorer cette voie. Je suis convaincu du succès d'un vaste programme national de reconversion. Je pense qu'il y a beaucoup de vocations en sommeil et qu'il suffirait de peu choses pour les éveiller.
Tu te lasserais me rétorquera t-on ?
Que dalle tiens !
Après c'est comme tout, on a ou pas la vocation. Il y a des gens doués et d'autres non.

Pendant que j'écris, petit N. est dans la piscine. En fait, N. a élu domicile dans la picine et je ne serais pas trop surpris de lui voir pousser des nageoires avant la fin du mois !
En tous cas depuis Lundi il nage sans brassard et il n'est pas peu fier.
Il saura aussi je pense faire du vélo avant la fin du mois. Nous y  travaillons un peu tous les jours.
Mon dos est d'ailleurs très impatient qu'il y parvienne seul !

Bien, vous le savez le métier de vacancier exige une grande disponibilité et une attention de tous instants, et je me dois maintenant d'aller continuer d'accomplir ma noble tâche avec toute la conscience requise  ...

.
Repost 0
Published by Eric - dans vacances
commenter cet article
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 00:24
Tout à l'heure à 10 heures tapantes, toc toc, je m'en vais chercher mon N.
Un mois complet, enfin presque, à se voir tous le jours, du matin au soir.
Papa à temps complet. Papa non stop.
Vingt huit jours de toi mon fils.
Vingt huit jours de tes rires, de ta voix, de tes câlins, de tes questions, de tes bouderies, de ton inépuisable énergie.
Vingt huit jours à m'occuper de toi.
 
Mais une ombre plane.
Que va nous inventer l'ex cette année ?
Cela fait deux ans qu'elle nous pourrit les fins de vacances.
L'année dernière c'étaient les dates qui n'allaient soudainement plus dans les derniers jours.
Harcèlement téléphonique, menaces, insultes. Mes parents accusés de prendre son fils en otage !
Elle prétendait n'avoir reçu ni le mail ni le sms de confirmation envoyés des semaines à l'avance.
Plainte pour non présentation d'enfant à mon arrivée avec demande de dédommagement. Par ma faute elle aurait perdu une journée sur sa réservation d'hôtel.
Ah oui, il faut bien préciser que cette histoire ne concernait de toutes façons qu'un seul petit jour.
Pas de suite evidemment après avoir présenté une copie du courrier précédemment envoyé au commissariat.
Mais qu'est-ce que c'est chiant !
 
Il ne reste plus qu'à faire la valise, emballer la guitare et ... partir en début de soirée :-)
Ah elles vont avoir une surprise les cigales. Elles ne savent pas encore ce qui les attend.
The king of trois accords débarque. Planquez vous les bestioles, ça va crisser dans les broussailles !
 
Prochain billet début de semaine.
Vous me direz qu'on est déjà Dimanche et que le début de semaine tombe demain !
Le temps passe vite comme ça chez vous aussi ? Effarant !
Ô temps , suspends un peu ton vol  ....
 
En attendant portez vous bien.
.
Repost 0
Published by Eric - dans quotidien
commenter cet article